Football: Le Real et l'Atlético se neutralisent
Actualisé

FootballLe Real et l'Atlético se neutralisent

Le derby madrilène n'a pas connu de vainqueur (0-0). Freiné par Bilbao (1-1), le Barça reste en tête.

Benzema (à d.) n'est pas parvenu à prendre le dessus sur la défense de l'Atlético.

Benzema (à d.) n'est pas parvenu à prendre le dessus sur la défense de l'Atlético.

AP

Dominateurs tour à tour, le Real Madrid et l'Atlético se sont neutralisés 0-0 dans le derby de la capitale, samedi pour la 7e journée du Championnat d'Espagne.Dans un match intense et électrique, les deux voisins de la capitale ont chacun pris l'ascendant pendant 45 minutes mais les gardiens Thibaut Courtois et Jan Oblak ont annihilé toutes les tentatives de part et d'autre au stade Santiago-Bernabeu.

Au classement, ce partage des points permet au Barça (1er, 14 pts) de conserver la tête du classement. Les Catalans restent leader à la différence de buts devant le Real (2e, 14 pts) et Séville (3e, 13 pts), vainqueur à Eibar 3-1, qui double l'Atlético (4e, 12 pts).

Messi ménagé, le Barça tenu en échec

Malgré l'entrée décisive de Lionel Messi, le FC Barcelone a connu un troisième match consécutif sans victoire samedi, en butant sur l'Athletic Bilbao (1-1). Ce nul permet malgré tout au Barça de préserver sa série d'invincibilité à domicile en Liga, désormais portée à 40 matches consécutifs.

Ménagé et remplaçant au Camp Nou, Messi a vu depuis le banc de touche le Basque Oscar De Marcos ouvrir la marque en se jetant (41e). Et après son entrée en jeu à la 55e minute, l'Argentin a trouvé le poteau (77e) puis offert une passe décisive à Munir (84e) pour l'égalisation, sans parvenir à emporter la victoire.

«Il y a des choses que nous pouvons améliorer, aucun doute là-dessus, mais la réussite nous a fui, a déploré l'entraîneur barcelonais Ernesto Valverde, qui risque d'être critiqué pour s'être passé de Messi. C'est absolument ma responsabilitét. On prend des risques et dans ce cas cela n'a pas fonctionné.»

Symbole de la frustration barcelonaise au coup de sifflet final, on a vu Messi discuter longuement avec l'arbitre, l'air visiblement contrarié. Ce nouveau faux pas n'a rien de rassurant pour les Barcelonais avant un calendrier effroyable en octobre: dans l'ordre, après l'Athletic et Tottenham, il y aura Valence, Séville, l'Inter Milan et enfin le Real dans le clasico de Liga le 28 octobre.

Gameiro libère Valence

Valence, de son côté, a enfin trouvé le chemin du succès cette saison après sept matches officiels sans victoire: l'équipe de Marcelino Garcia Toral s'est imposé 1-0 sur la pelouse de la Real Sociedad avec le premier but de la recrue française Kevin Gameiro (35e).

De bon augure avant de défier Manchester United mardi en Ligue des champions. «Nous devons continuer sur cette voie parce que nous jouons tous les trois jours, a prévenu Gameiro. Pour la confiance, dans la tête, c'est une très bonne chose d'avoir gagné.»

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion