Ligue des Champions: Le Real Madrid joue sa peau
Actualisé

Ligue des ChampionsLe Real Madrid joue sa peau

Le Real Madrid doit renverser la défaite de l'aller contre Lyon (0-1) pour éviter mercredi la catastrophe d'une nouvelle sortie dès les huitièmes de finale de Ligue des champions. Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers sont vraiment le dos au mur.

Cristiano Ronaldo devra sortir le grand jeu pour éviter l'écueil lyonnais.

Cristiano Ronaldo devra sortir le grand jeu pour éviter l'écueil lyonnais.

L'équipe à 250 millions d'euros du président Florentino Perez n'envisage pas de s'arrêter en huitième de finale de C1 pour la sixième saison consécutive! La Maison Blanche n'imagine pas non plus rater la finale de l'édition 2010, disputée (le samedi 22 mai) dans son stade Bernabeu.

Il faudra pour cela jouer bien mieux qu'à l'aller, où Lyon avait trop facilement contenu les offensives madrilènes, mis Kaka sous l'éteignoir et vite étouffer les velléités de Cristiano Ronaldo.

Depuis cette défaite, le Real s'est remis dans le bon sens, marquant 14 buts en trois matches de Liga. Mais attention, les "Merengues" ont aussi encaissé cinq buts lors de ces trois rencontres contre des adversaires qui, hormis le FC Séville, ne sont pas du calibre de Lyon (Tenerife et Villarreal).

Dans l'autre match de mecredi, le Milan AC tentera l'impossible exploit: se qualifier à Manchester après avoir perdu 3-2 le match aller à San Siro. Elevé à Manchester où il a commencé à devenir star planétaire, David Beckham va pour la première fois affronter United dans son ancien jardin. Symbole de la génération qui a ramené ManU au sommet, dans le sillage d'Eric Cantona, Beckham, à 35 ans, rend toujours de précieux services à l'AC Milan, et espère le démontrer sous les yeux de son ancien mentor, Alex Ferguson.

Le géant italien aura bien besoin de "Becks" et de ses autres anciens (Seedorf, Nesta, Ronaldinho) pour réussir l'exploit. Mais le clan rossonero y croit, fort de ses glorieux précédents. Old Trafford, c'est le stade où il a gagné sa sixième C1, en 2003, aux tirs au but contre la Juventus de Turin. ManU, c'est l'adversaire qu'il a écarté en demi-finales sur la route de sa septième, en 2007, où Kaka - parti au Real - et Seedorf avaient été si subtils et si géniaux (2-3/3-0).

(si)

Ton opinion