Football - Champions League: Le Real Madrid prend une grosse option sur la qualif'
Actualisé

Football - Champions LeagueLe Real Madrid prend une grosse option sur la qualif'

Vainqueur 0-2 sur la pelouse de l'AS Rome, le Real Madrid a pris une sérieuse option sur la qualification pour les quarts de finale de la Champions League.

Zinédine Zidane a parfaitement réussi ses grands débuts européens à la tête du Real Madrid.

Zinédine Zidane a parfaitement réussi ses grands débuts européens à la tête du Real Madrid.

photo: Keystone/AP/Andrew Medichini

Les Espagnols, tout en maîtrise en 1re mi-temps et foudroyants en seconde, sont allés battre 2-0 l'AS Rome au Stadio Olimpico en match aller des 8es de finale de la Ligue des champions, prenant une option sans doute décisive vers la qualification.

Depuis son intronisation début janvier à la tête de la «Maison blanche», Zidane a fêté cinq succès (plus un nul) en Championnat, avec une moyenne de près de quatre buts par match. Son épreuve du feu européenne, bien qu'un peu moins prolifique, fut une pleine réussite. «ZZ» avait brillamment disposé ses hommes sur le terrain et a pu compter sur un Cristiano Ronaldo des meilleurs jours.

CR7 a débloqué la situation à la 57e, pour son 12e but de la saison en Ligue des champions! Le Portugais s'est signalé par un remarquable appel de balle pour ensuite mystifier Florenzi, puis le gardien Szczesny, par un magnifique tir enroulé parfaitement placé. Ce 1-0 concrétisait la domination territoriale des Madrilènes, qui avaient eu la possession du ballon les deux tiers du temps en 1re mi-temps. Mais sans forcément, à ce moment-là, se montrer les plus dangereux.

Au contraire, la première période des hommes de Zidane s'était révélée plutôt terne, bien que maîtrisée. Seul éclair, un petit ballon soulevé de Ronaldo pour Marcelo (33e), auteur dans la foulée d'une superbe reprise de volée, avait donné le frisson au public du Stadio Olimpico. Ce fut dependant la seule occasion espagnole dans une première période d'un haut niveau tactique, mais verrouillée.

Les Romains de Luciano Spalletti se sont montrés moins posés, plus imprévisibles. A l'image de Mohamed Salah, dont les accélérations hypertranchantes ont régulièrement tourmenté l'arrière-garde madrilène. Cheval fou, l'ancien Bâlois a été un «poison» jusqu'au bout pour le Real. L'entrée de Dzeko après l'heure de jeu a encore donné une nouvelle impulsion aux Romains, à un cheveu d'égaliser sur un tir de Vainqueur à la 72e.

Après l'absence de tir cadré en première mi-temps, le match est devenu débridé en seconde période, pour le plus grand plaisir de Cristiano Ronaldo. Peu après son ouverture du score, le Portugais a manqué de peu d'aggraver la marque, sur un coup de tête frôlant le montant gauche romain.

Et puis, heureusement pour lui, le Real avait dans sa défense un Raphaël Varane impérial. L'international français, à deux reprises, s'est interposé in extremis devant les artificiers romains. Tout en distillant ses passes avec une précision chirurgicale. Les Romains peuvent s'estimer encore éventuellement frustrés d'un penalty suite à une ruade dans la surface de Carvajal à la 81e, face à Dzeko. Mais le succès madrilène apparaît mérité. Le score a été scellé par Jesé à la 86e pour le 2-0, face à des Italiens qui ont fini la partie lessivés.

Le talent individuel des «Merengue» est apparu clairement supérieur. (sda)

Ton opinion