Actualisé 21.05.2017 à 20:24

FootballLe Real Madrid remporte un 33e titre national

Les Merengue de Zinédine Zidane ont remporté la Liga grâce à un ultime succès à Malaga. Barcelone, vainqueur d'Eibar, se contente de la place de dauphin.

de
lmo
Zidane fêté par ses joueurs après la victoire du Real Madrid.

Zidane fêté par ses joueurs après la victoire du Real Madrid.

AFP/Sergio Camacho

Le Real Madrid trône à nouveau sur la Liga. Après cinq ans de disette, le club merengue est redevenu champion en allant s'imposer 2-0 à Malaga lors de la 38e et dernière journée.

La formation entraînée par Zinédine Zidane a ainsi conservé jusqu'au bout ses trois points d'avance sur Barcelone, vainqueur 4-2 face à Eibar. Menés 0-2 après 60 minutes dans leur Camp Nou, les Catalans ont réussi une nouvelle «remuntada» aussi spectaculaire qu'inutile.

Car à Malaga, le Real n'a jamais tremblé. Il a ouvert le score dès la deuxième minute, lorsque l'inévitable Cristiano Ronaldo, lancé plein axe par Isco, est allé marquer son 25e but de la saison en Liga (en 29 matches). Karim Benzema a ensuite doublé la mise peu avant l'heure de jeu, mettant son équipe à l'abri de toute mauvaise surprise.

Cinq ans d'attente

Pour s'offrir le 33e titre de champion de son histoire, le Real a donc dû attendre cinq ans, une éternité à l'échelle d'un tel club. Cette anomalie a toutefois été levée lors d'une saison remarquable, qui ne demande plus qu'à être couronnée par une victoire en Ligue des champions, le 3 juin en finale à Cardiff face à la Juventus. Un doublé que la «Maison blanche» n'a plus réussi depuis 1958.

L'autre club madrilène, l'Atletico, a aussi bouclé la Liga sur une victoire. Pour leur ultime match dans leur vieux stade Vicente-Calderon, inauguré en 1966 et promis à la démolition, les hommes de Diego Simeone ont dominé l'Athletic Bilbao (3-1).

Fernando Torres, enfant chéri de l'Atletico, a inscrit deux buts. Dans une atmosphère de fête, «El Niño» a pu embrasser le blason de «son» Atletico, en passe de déménager l'été prochain vers un nouveau stade Metropolitano (70'000 places).

Revivez le match minute par minute

(lmo/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!