Football: Le Real Madrid renverse le FC Séville
Publié

FootballLe Real Madrid renverse le FC Séville

Dimanche, les Madrilènes se sont imposés 3-2, alors qu’ils perdaient 0-2 à la demi-heure de jeu. Ils se rapprochent encore un peu plus du titre de Liga avec 15 points d’avance sur leurs poursuivants.

Karim Benzema a une nouvelle fois été décisif, dimanche, pour le Real Madrid.

Karim Benzema a une nouvelle fois été décisif, dimanche, pour le Real Madrid.

AFP

Un but à valeur de titre? Mené 2-0 après une demi-heure de jeu, le Real a renversé le Séville FC 3-2 grâce à un but de Karim Benzema dans le temps additionnel du choc de la 32e journée de Liga, et a pris quinze points d’avance en tête de la Liga.

Encore un retournement de situation épique pour le Real Madrid. Après Paris et Chelsea en Ligue des champions, Séville a aussi fait les frais de l’incroyable force de résilience de la «Maison blanche» et de leur inévitable avant-centre français Karim Benzema, auteur du but de la victoire à la 90e+2 minute.

Après un jeu à trois très inspiré avec Vinicius et Rodrygo, Benzema a placé son ballon du droit pour arracher les trois points.

Avec 39 buts en 39 matches toutes compétitions confondues cette saison, «KB9» a quasiment offert le titre de champion d’Espagne au Real, et a fait un pas de plus vers le Ballon d’Or, la récompense individuelle qui lui a échappé en décembre mais qui pourrait tomber dans son escarcelle cet été.

Rodrygo frappe encore

Auparavant, les Andalous avaient pris deux buts d’avance dans la première demi-heure de jeu grâce à un sublime coup franc direct d’Ivan Rakitic (21e) et un but d’Erik Lamela (25e), mais le club merengue, toujours aussi costaud mentalement, a trouvé les ressources pour revenir au score grâce à Rodrygo (50e) et Nacho (83e).

Le jeune Brésilien s’est déjà illustré dans la semaine contre Chelsea, en quart de finale retour de Ligue des champions, en marquant le but du 3-1 pour pousser le match en prolongations. Il a inscrit là son premier but en Liga depuis onze mois (le 13 mai 2021 à Grenade).

Côté Séville, les hommes de Julen Lopetegui peuvent nourrir des regrets: la seule équipe de Liga encore invaincue à domicile avant dimanche a failli réussir le coup parfait, avant de décliner en deuxième période, croulant sous les vagues blanches.

Malgré la victoire, Ancelotti devra huiler les mécanismes défensifs avant la demi-finale aller de Ligue des champions contre Manchester City, dans dix jours... et Julen Lopetegui devra trouver un moyen de pallier l’absence probable d’Anthony martial, sorti sur blessure (40e) après un tacle appuyé d’Eduardo Camavinga.

Carrasco voit double

Un peu plus tôt dimanche, Yannick Carrasco a porté l’Atlético Madrid contre l’Espanyol Barcelone 2-1 au Metropolitano.

Quatre jours après leur élimination en quart de finale de la Ligue des champions mercredi contre Manchester City, les Colchoneros ont pris les devants grâce à un but du Belge, bien servi dans l’espace par Matheus Cunha, six minutes après son entrée en jeu (52e).

Yannick Carrasco, double buteur dimanche pour l’Atlético Madrid.

Yannick Carrasco, double buteur dimanche pour l’Atlético Madrid.

AFP

Ils ont ensuite été rejoints sur un coup franc direct frappé en force par Raul de Tomas, qui a profité d’une petite erreur de Jan Oblak (74e), après une main de Geoffrey Kondogbia qui a mené à son expulsion.

Un coup de sifflet litigieux, à un quart du terme, qui a failli changer le sort de la partie. Mais en toute fin de match (90e+8), après consultation de la vidéo, l’arbitre a validé un pénalty en faveur de l’Atlético pour une main de Raul de Tomas dans la surface, et c’est Carrasco qui s’est chargé de le convertir (90e+10), inscrivant un doublé qui scella la victoire des siens.

Grâce à ce succès d’un souffle, les Colchoneros font un pas de plus vers le top quatre synonyme de places qualificatives pour la prochaine édition de la Ligue des champions. Après le nul 0-0 entre le Betis Séville (cinquième, 57 pts) et la Real Sociedad (sixième, 55 pts) vendredi en ouverture, les hommes de Diego Simeone se rapprochent de la C1 qu’ils ont quittée mercredi.

Plus tôt ce dimanche, Levante, la lanterne rouge de Liga à égalité de points avec Alavés (25), a corrigé Grenade 4-1 dans une partie marquée par l’expulsion de l’Andalou German Sanchez dès la 54e et un ultime but du vétéran Roberto Soldado, 36 ans, inscrit là encore au bout du suspense (90e+5).

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires