Champions League: Le Real Madrid surclasse le Borussia Dortmund
Actualisé

Champions LeagueLe Real Madrid surclasse le Borussia Dortmund

Humilié l'an passé par Dortmund en demi-finale, le club merengue a logiquement et nettement dominé 3-0 le Borussia en quart de finale aller de la Champions league.

par
mmor
Soirée de rêve pour CR7.

Soirée de rêve pour CR7.

Le Real Madrid peut aborder le retour en Allemagne mardi prochain en toute sérénité. Surtout que la formation de Carlo Ancelotti a affiché une supériorité totale sur un BvB qui n'a plus le mordant de la saison dernière. Un BvB qui n'a pas pu s'appuyer sur son avant-centre suspendu Robert Lewandowski, l'auteur du retentissant quadruplé qui avait terrassé le Real une année plus tôt au match aller de la demi-finale (4-1).

Les Madrilènes ont eu la rencontre sous contrôle pratiquement sans interruption. Il faut dire qu'ils se sont mis dans des conditions idéales dès les premiers instants. Profitant de l'acharnement de Benzema côté droit et d'un service de Carvajal, Gareth Bale a pu ouvrir le score à la 3e minute déjà, soignant ainsi son bilan annuel en C1 (cinq buts/trois assists en huit matches).

Il a enfoncé le clou à la 27e, contre un Borussia qui n'avait alors pas encore tiré une seule fois au but. Cette fois-ci, c'est Isco qui, récupérant le cuir sur une perte de balle adverse, s'est chargé de tromper Weidenfeller d'un tir croisé pris plein axe sur la ligne des seize mètres. Le surdoué milieu de terrain, transfuge de Malaga, avait remplacé au pied levé Angel Di Maria, nouveau dépositaire du jeu mais mis hors du coup dans l'après-midi par une gastro-entérite.

CR7 égale un record

Puis Cristiano Ronaldo a eu droit à son moment de gloire. Et à une petite revanche personnelle également. Le Portugais, en inscrivant le 3-0 à la 57e, a égalé le record de buts en une saison dans la compétition (14), qui était co-détenu jusque-là par José Altafini (AC Milan/1962-63) et Lionel Messi (Barcelone/2011-12), son ennemi juré. Le tout à l'occasion de son 100e match en Ligue des champions.

CR7, avec un total de 64 réalisations en C1 dans sa carrière, revient du même coup à trois longueurs de Messi (67) et sept de l'ancien international espagnol Raul (71), les deux seuls joueurs à avoir été plus prolifiques que lui dans la plus prestigieuse compétition de clubs au monde.

Hué une semaine plus tôt par le public de Santiago Bernabeu pour avoir fait preuve d'égoïsme sur une action contre le Rayo Vallecano, Ronaldo a cette fois-ci eu droit à de nombreux applaudissements à son remplacement par Casemiro à la 80e.

Impuissant, spectateur, Borussia Dortmund n'a presque pas existé dans la capitale espagnole. Il faudra que l'équipe de Jürgen Klopp puise dans ses souvenirs de grandes soirées européennes pour inverser la tendance. Mais qui y croit vraiment?

Ton opinion