Actualisé 13.07.2007 à 21:45

Le rebelle serbe Martic fait appel de sa condamnation

La Haye - L'ancien chef des rebelles serbes de Croatie, Milan Martic, a fait appel de sa condamnation à 35 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

Il est accusé d'avoir ordonné des atrocités en 1990 après la proclamation de la République serbe en Croatie.

Agé de 52 ans, Martic avait été condamné le 12 juin par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPI). L'avocat de Martic a invoqué "des erreurs dans les faits et dans le droit" pour faire appel et réclamer l'acquittement de son client, a indiqué vendredi le TPI.

Le parquet a lui aussi annoncé qu'il ferait appel parce qu'il estime que Martic est responsable de davantage de crimes contre l'humanité que ce qui a été retenu contre lui. Ancien policier, Martic a été nommé président de la République serbe autoproclamée en Croatie en 1994. Il s'est rendu en 2002 au TPI et a plaidé non coupable de tous les chefs d'accusation. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!