Le réchauffement climatique est une «menace» pour la majorité des Suisses
Actualisé

Le réchauffement climatique est une «menace» pour la majorité des Suisses

Deux tiers des habitants de 57 pays considèrent le réchauffement global comme un danger, révèle un sondage.

Plus de la moitié des Suisses (55%) se sentent menacés. Par ailleurs, 97% des Helvètes sondés disent essayer de protéger l'environnement.

Les populations d'Asie-Pacifique et d'Amérique Latine se sentent le plus en danger. Dans ces régions, respectivement 78% et 73% des sondés évoquent une «menace aiguë et imminente», selon une enquête Gallup International réalisée auprès de 60.000 personnes à l'occasion de la journée de la terre mardi.

Ils sont 66% en Europe occidentale (55% en Suisse), selon les résultats publiés lundi par l'institut de sondages Isopublic qui a mené l'enquête en Suisse.

Suisses en tête

Une majorité de personnes interrogées (85%) dit essayer de protéger l'environnement. Les Suisses figurent dans le peloton de tête en ce qui concerne les mesures concrètes au sein des ménages. La quasi-totalité (97%) des personnes interrogées indiquent en appliquer au moins une.

Le geste le plus courant est le recyclage, pratiqué par 91% des Suisses. Seuls les Irlandais, les Britanniques, les Espagnols et les Canadiens sont plus nombreux à recourir à cette mesure. Les pays d'Europe de l'est arrivent en fin de liste, avec seulement 22% en moyenne.

Réduire l'usage de sa voiture constitue la mesure la moins populaire. En Suisse, 47% des sondés disent faire un effort dans ce sens. Ils sont seulement 35% en Amérique du nord et 14% en Europe de l'est.

Deux tiers (67%) des Suisses interrogés disent avoir diminué leur consommation d'énergie domestique, 54% leur consommation d'eau et 47% leur usage de piles.

(ats)

Ton opinion