Commerce extérieur de la Suisse: Le recul s'amplifie en novembre
Actualisé

Commerce extérieur de la SuisseLe recul s'amplifie en novembre

Les échanges économiques de la Suisse se sont encore dégradés en novembre.

Les échanges économiques de la Suisse se sont encore dégradés en novembre. Aussi bien les importations que les exportations accusent un recul à deux chiffres en termes nominaux, suivant la tendance clairement négative constatée depuis août.

Si les entrées comme les sorties se sont fortement repliées, le mois passé a toutefois compté deux jours ouvrables de moins qu'en novembre 2007. Corrigé de cette différence, le tableau est un peu moins sombre, note jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD) dans un communiqué.

Les exportations ressortent à 16,61 milliards de francs, reculant de 10,1% en termes nominaux et de 11,4% en termes réels (corrigés de l'inflation) par rapport à novembre 2007. Avec un nombre équivalent de jours ouvrables, le repli n'atteint plus que- 0,7% et -2,2% en termes réels. En comparaison avec le mois précédent, le taux vire même au positif (&3,5% et &4,9% en termes réels).

Branches toutes négatives

Toutes les branches exportatrices ont viré au rouge, plombées en partie par les deux jours ouvrables en moins. La métallurgie, l'industrie du papier et des arts graphiques ainsi que l'industrie textile ont été les plus touchées, affichant des baisses comprises entre 20% et 22%.

Les deux piliers des exportations hélvétiques, la chimie et l'industrie des machines, accusent un recul respectif de 11,3% à 5,46 milliards et de 12,3% à 3,55 milliards de francs sur le mois sous revue.

Troisième branche exportatrice, l'horlogerie s'est elle aussi avérée incapable de résister à la crise. Ses ventes à l'étranger ont plongé de 15,3% à 1,5 milliard de francs alors que novembre est traditionnellement le meilleur mois de l'année. Il s'agit du premier recul mensuel enregistré depuis mars 2005, a relevé la Fédération horlogère dans un communiqué.

Le commerce extérieur avec l'UE, principal partenaire de la Suisse, s'est contracté de près de 14%. Toutes les autres régions sont en recul, d'une ampleur variable selon les cas. Plus gros débouché des exportations helvétiques, l'Allemagne a régressé de 15,4%.

Baisse des prix énergétiques

Côté importations, ces dernières ont diminué en comparaison annuelle de 13,4% et de 9,9% en termes réels, à 14,46 milliards de francs. Après correction du nombre de jours ouvrables, la baisse en novembre ressort respectivement à -4,3% et -0,5%. En comparaison avec octobre, les ventes à l'étranger ont stagné en termes nominaux (-0,1%) mais progressé de 2,3% en termes réels.

Les quatre groupes inclus dans la statistique ont tous reculé, les matières premières et les demi-produits accusant la plus forte baisse (-21,5% à 3,66 milliards de francs). Quant aux produits énergétiques (-9,0% à 1,25 milliard), l'AFD constate une baisse de prix, pour la première fois depuis longtemps.

Les biens d'équipement sont également en fort recul (-11,7% à 3,81 milliards de francs), tandis que ls biens de consommation reculent de 9,5% à 5,72 milliards.

Hormis les pays en développement (-3,5%) les importations régressent dans une proportion à deux chiffres dans toutes les autres régions, note l'AFD. Alors que les achats en provenance de l'UE fléchissent d'environ un septième, celles des Etats-Unis ont par contre bondi de 23% grâce à la pharmacie.

La balance commerciale boucle sur un solde positif de 2,15 milliards de francs, supérieur d'un cinquième à celui de novembre 2007. L'excédent s'est encore renforcé, en raison d'une baisse plus marquée des importations que des exportations.

(ats)

Ton opinion