Suisse – Le référendum contre la réforme de l’AVS fait un carton

Publié

SuisseLe référendum contre la réforme de l’AVS fait un carton

Le texte lancé par la gauche contre le projet qui vise à relever l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans, a recueilli plus du double de signatures requises en moins de 50 jours.

Les femmes et la gauche avaient déjà protesté le 18 septembre dernier à Berne contre la réforme de l’AVS.

Les femmes et la gauche avaient déjà protesté le 18 septembre dernier à Berne contre la réforme de l’AVS.

Susanne Keller

Ce n’est pas une surprise: le peuple devra se prononcer sur la réforme AVS 21. En effet, le référendum lancé par une alliance de gauche a déjà abouti avec plus de 100’000 signatures en moins de 50 jours. Il a recueilli plus du double des paraphes requis alors qu’il avait jusqu’au 20 mars pour le faire, se réjouit l’Union syndicale suisse (USS) dans un communiqué mardi en parlant de «mobilisation massive».

Pour rappel, le Parlement a adopté le 15 décembre dernier la réforme qui veut faire passer l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Cette hausse de l’âge de la retraite se fera progressivement, en quatre étapes de trois mois chacune. Pour atténuer les effets sur le porte-monnaie des femmes, le projet prévoit un régime de compensations pour celles nées entre 1960 et 1968 — pour autant que la réforme entre en vigueur comme prévu en 2023.

Economiesuisse dit oui à AVS21

La gauche furieuse

Furieuse, l’alliance «Pas touche à nos rentes», composée de syndicats, du PS, des Verts et de collectifs féministes a lancé le 4 janvier dernier un référendum. À ses yeux, ce relèvement de l’âge de la retraite permettra de faire des économies à hauteur de 10 milliards de francs sur le dos des femmes. Celles-ci, verront leurs rentes réduites d’environ 1200 francs par an, alors même qu’elles en touchent déjà un tiers de moins que les hommes. «Les femmes sont en colère», résume Pierre-Yves Maillard, président de l’USS. «Au lieu d’apporter des améliorations, la droite lance une attaque directe contre leurs intérêts», estime-t-il.

Et AVS 21 n’est qu’un début, selon l’Alliance, qui rappelle que la droite et les patrons prévoient de nouvelles attaques avec une retraite à 67 ans pour tout le monde et de nouvelles baisses dans la LPP (2e pilier). Pour rappel, le Parlement a entamé le deuxième volet de la révision de la prévoyance vieillesse, à savoir la prévoyance professionnelle. Là aussi, le sujet fâche la gauche.

Nombreuses initiatives déposées

(cht)

Ton opinion

193 commentaires