Actualisé 14.10.2015 à 09:03

Syrie

Le régime et ses alliés préparent la bataille d'Alep

L'armée syrienne s'apprête à mener une offensive terrestre, qui aura l'appui de l'aviation russe. Les rebelles, tout comme l'EI, sont visés.

1 / 872
31.03 Des raids du régime syrien sur un bastion rebelle à l'est de Damas ont fait une trentaine de morts. Les Etats-Unis ont vivement condamné ces «attaques contre des civils».

31.03 Des raids du régime syrien sur un bastion rebelle à l'est de Damas ont fait une trentaine de morts. Les Etats-Unis ont vivement condamné ces «attaques contre des civils».

epa/Mohammed Badra
30.03 Il serait «logique que des forces indépendantes, tout comme les forces de l'opposition et celles loyales au pouvoir y soient représentées», a estimé le président syrien dans une interview à l'agence de presse publique russe Ria Novosti.

30.03 Il serait «logique que des forces indépendantes, tout comme les forces de l'opposition et celles loyales au pouvoir y soient représentées», a estimé le président syrien dans une interview à l'agence de presse publique russe Ria Novosti.

epa/Alexey Druzhinyn/ria Novosti/pool
27.03 Le président russe Vladimir Poutine a félicité par téléphone son homologue syrien Bachar al-Assad pour la reprise de la ville de Palmyre au groupe Etat islamique (EI). (Image d'archives)

27.03 Le président russe Vladimir Poutine a félicité par téléphone son homologue syrien Bachar al-Assad pour la reprise de la ville de Palmyre au groupe Etat islamique (EI). (Image d'archives)

ria Novosti

L'armée syrienne ainsi que ses alliés chiites iraniens et du Hezbollah libanais se préparent à une offensive au sol contre les insurgés dans la province d'Alep, ont déclaré mardi deux responsables régionaux au fait du projet.

Les combattants bénéficieront du soutien de l'aviation militaire russe.

L'offensive développera l'attaque au sol lancée par la même alliance la semaine dernière et qui vise les rebelles dans la province de Hama, plus à l'ouest. Selon les responsables, qui ont requis l'anonymat, plusieurs milliers de soldats iraniens sont arrivés en Syrie pour prendre part aux offensives terrestres pour soutenir le président syrien Bachar al Assad.

Plusieurs groupes se partagent le contrôle d'Alep et de sa province: le gouvernement syrien qui contrôle les secteurs ouest de la ville, une série de groupes rebelles en lutte contre le président Assad qui sont dans la partie est et du groupe terroriste Etat islamique (EI), qui contrôle des zones rurales près de la ville.

«Les préparatifs pour la grande bataille dans ce secteur sont clairs», a déclaré l'un des responsables. «Il y a une grande mobilisation de l'armée syrienne, des combattants d'élite du Hezbollah et des milliers d'Iraniens qui sont arrivés par vagues ces derniers jours», a déclaré le premier responsable.

Coup d'envoi imminent

«La décision de lancer la bataille d'Alep a été prise», a déclaré le second. «Ce n'est plus un secret que des milliers d'Iraniens sont désormais en Syrie et que leur rôle est fondamental.» Les deux responsables ont indiqué que la bataille allait bientôt commencer.

La ville d'Alep était la plus peuplée de Syrie avant le début de la guerre civile en 2011, après la répression des manifestations antigouvernementales par le président Assad.

La semaine dernière, l'EI a repris à d'autres insurgés un certain nombre de villages près d'Alep. Lundi, la télévision syrienne a annoncé que les forces gouvernementales avaient pris à l'EI un secteur juste au nord de la ville. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!