Football - Le «requin» Mbappé met le PSG en alerte
Publié

FootballLe «requin» Mbappé met le PSG en alerte

Un été à contre-courant: après un Euro mitigé avec les Bleus, le «requin» Kylian Mbappé doit retrouver le championnat de France avec le PSG, samedi, à Troyes, mais sans avoir réglé la question de sa prolongation de contrat.

Restera? Restera pas?

Restera? Restera pas?

AFP

«Kyky» a terminé la saison 2020/2021 par un tir au but raté, qui a scellé l’élimination de l’équipe de France, dès les huitièmes de finale de l’Euro, contre la Suisse (3-3 ap, 5-4 aux tab). Quarante-et-un jours plus tard, il est attendu sur la pelouse du Stade de l’Aube, au nom évocateur pour un joueur en quête de renouveau. Il reste sur deux objectifs manqués, le championnat de France avec le PSG, deuxième en mai derrière Lille, et l’Euro avec les Bleus, sortis sans gloire malgré leur statut de champions du monde.

Des échecs inhabituels pour le jeune joueur âgé de 22 ans, dont la «mentalité de requin», soulignée par son ancien entraîneur au PSG, Thomas Tuchel, le pousse à chasser tous les honneurs. «Il est profondément triste. Kylian assume sa responsabilité, il se sent coupable mais il n’a pas à l’être», avait réagi le sélectionneur Didier Deschamps, après la déconvenue de Bucarest.

Pelé et les ultras en soutien

Mbappé est passé à côté de son Euro, qu’il a démarré par une polémique l’opposant à son équipier Olivier Giroud, qui s’est plaint durant la préparation de ne pas recevoir assez de ballons. Durant la compétition, la réussite l’a fui (0 but en 14 tirs, dont 3 cadrés) – seuls les Espagnols Dani Olmo et Gerard Moreno ont tiré plus que lui sans marquer.

«Garde la tête haute, Kylian! Demain est le premier jour d’un nouveau voyage», l’a réconforté la légende brésilienne Pelé sur les réseaux sociaux. Les supporters ultras du PSG y sont également allés de leur banderole de soutien.

L’avant-centre a repris l’entraînement avec le sourire, le 22 juillet, deux jours avant son partenaire chez les Bleus, Presnel Kimpembe. Mais si «Presko» a joué le Trophée des champions, dimanche dernier, Mbappé a assisté de loin à la défaite de son club face à Lille (1-0) – un titre de plus qui échappe au PSG, bien décidé à ne plus rien lâcher cette saison. Avec Mbappé? La mission reconquête du club est suspendue aux discussions autour du contrat de la star, qui expire en juin 2022.

Al-Khelaïfi catégorique

Contrairement à Neymar, qui se trouvait dans la même situation avant de prolonger début mai, «Kyky» prend son temps pour régler ce dossier qui traîne. Sans accord, le PSG risque de perdre l’été prochain, sans percevoir d’indemnités de transfert, une pépite achetée 180 millions d’euros en 2017. Si Mbappé refuse de prolonger au-delà de 2022, alors son club pourrait le vendre dès cet été, pour récupérer de l’argent.

«Il a encore un an de contrat. C’est un joueur de l’effectif et nous le traiterons de la même manière qu’un joueur avec cinq ans de contrat», a déclaré l’entraîneur Mauricio Pochettino, dans un entretien au quotidien français Le Parisien, fin juillet. Au début de l’été, le président du club Nasser Al-Khelaïfi s’était montré plus catégorique, dans un entretien au quotidien sportif L’Equipe: «Kylian va rester au PSG, on ne va jamais le vendre et il ne partira jamais libre», a asséné le dirigeant.

Le mercato cinq étoiles opéré cet été, marqué par les arrivées de Georginio Wijnaldum, Achraf Hakimi ou Sergio Ramos, lui sert d’argument pour convaincre l’attaquant. «Il faut toujours respecter la décision d’un joueur, mais j’aime jouer avec les meilleurs, et j’espère donc qu’il va rester avec nous», a lancé Ramos, dont l’ancien club (le Real Madrid) fait les yeux doux pour accueillir Mbappé. En attendant, c’est le public troyen, sans jauge, qui devrait avoir la chance de voir le requin dans son élément.

(AFP)

Ton opinion