18.06.2019 à 07:53

Internet

Le réseau LinkedIn infiltré par des espions

Un visage créé par une intelligence artificielle, un CV brillant... mais la trentenaire qui a réussi à entrer en contact avec plusieurs politiciens américains haut placés n'existe pas.

de
man
Créé par une IA, ce visage n'existe pas.

Créé par une IA, ce visage n'existe pas.

DR

L'agence de presse américaine AP a mis au jour un faux profil sur le réseau social professionnel qui aurait servi à des fins d'espionnage. Il avait la particularité d'utiliser un visage féminin créé par une IA, rendant inutile la recherche d'image inversée.

Le profil de cette trentenaire inexistante, baptisée Katie Jones, a réussi à se connecter à des politiciens américains, dont l'adjoint d'un sénateur, un sous-secrétaire d'État et l'économiste Paul Winfree, candidat pour un siège à la Réserve fédérale. Elle prétendait avoir travaillé au Centre d'études stratégiques et internationales à Washington.

Selon des experts, cette pratique est caractéristique des espions chinois.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!