Hôpital de Nyon: Le responsable des soins intensifs testé positif
Actualisé

Hôpital de NyonLe responsable des soins intensifs testé positif

Thierry Fumeaux a été testé positif au coronavirus. Il espère être à nouveau en bonne santé d'ici quelques jours alors que l'épidémie continue de progresser en Suisse.

Thierry Fumeaux est aussi le président de la Société suisse de médecine intensive (SSMI).

Thierry Fumeaux est aussi le président de la Société suisse de médecine intensive (SSMI).

SGI-SSMI-SSMI

Thierry Fumeaux, co-responsable des soins intensifs du Groupement hospitalier de l'Ouest lémanique à Nyon (VD), a été infecté par le nouveau coronavirus. Il se montre confiant et estime qu'il sera de nouveau en bonne santé dans quelques jours.

«Mon cas n'est pas exceptionnel», explique M. Fumeaux dans une interview avec le «Matin Dimanche» et la «SonntagsZeitung». Les infirmiers et les médecins des soins intensifs sont à risque car ils traitent les malades les plus atteints, précise celui qui est également président de la Société suisse de médecine intensive.

En Italie, 10% des personnes infectées sont issues du personnel médical, malgré le respect des mesures de précaution, relève-t-il. La plupart sont jeunes et en bonne santé et ne développent donc que rarement des complications, mais ces personnes ne peuvent plus travailler.

Des ressources insuffisantes

«Ce risque d'infection est un danger pour nos hôpitaux», car la présence de ces spécialistes est «nécessaire et indispensable pour lutter contre le virus», note le médecin. Il est confiné chez lui depuis mardi dernier. Il se dit «confiant» qu'il sera de nouveau en bonne santé dans quelques jours.

Restez chez vous! Ne sortez pas! Vidéo crée pour sensibiliser les jeunes et moins jeunes

Il souligne également l'importance des frontaliers dans le secteur hospitalier et de la perte qu'ils représenteraient si les douanes devaient leur être fermées. «Il est clair que la perte de cette main-d'oeuvre étrangère plongerait les hôpitaux suisses dans une crise. Nous devons l'éviter à tout prix. Tout le monde en est conscient.»

Des milliers de fleurs distribuées aux CHUV

La traditionnelle « Journée des roses équitables », qui devait avoir lieu samedi 21 mars a dû être annulée en raison du coronavirus. Mais 80’000 roses avaient déjà été commandées. Que faire? Action de Carême et Pain pour le prochain a réacheminé plusieurs milliers de roses vers le bâtiment principal du Centre hospitalier universitaire vaudois. Les fleurs ont été distribuées auprès du personnel soignant en guise de remerciement.

Thierry Fumeaux estime aussi que le pire est peut-être à venir, avec une situation déjà grave au Tessin. «Nous entendons nos collègues qui nous disent que leurs limites sont déjà atteintes. En Suisse romande, nous n'en sommes pas encore là. Mais tout le monde craint de ne pas avoir de ressources suffisantes pour faire face aux infections de plus en plus fréquentes dans les semaines à venir. » (nxp/ats)

Alain Berset lance un challenge sur Instagram

Le conseiller fédéral, chef du département fédéral de l'intérieur, a trouvé un moyen pour attirer l'attention sur les problèmes liés au coronavirus. (Vidéo: Alain Berset)

Coronavirus: les rassemblement de plus de cinq personnes sont interdits

Les Suisses échappent au confinement général. Le Conseil fédéral a toutefois décidé vendredi de durcir les mesures: les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits. Ces groupes s'exposent à une amende.

Coronavirus: la Confédération libère 32 milliards de plus pour l'économie

Le Conseil fédéral a pris vendredi de nouvelles mesures pour parer à la crise du coronavirus. Attendu surtout par l'économie, il a libéré 32 milliards de francs supplémentaires pour le monde du travail.

(NewsXpress)

Ton opinion