Suisse romande: Le retour au ciné se fera en douceur, sans blockbuster
Publié

Suisse romandeLe retour au ciné se fera en douceur, sans blockbuster

Les salles obscures peuvent rouvrir samedi en Suisse romande. Pour les spectateurs, ce sera presque comme avant.

par
Marine Guillain
Adam Driver dans «The Report»

Adam Driver dans «The Report»

- DR

La météo pluvieuse annoncée jusqu’à la fin de la semaine pourrait bien être une aubaine pour les exploitants de salles, qui rêvent de voir revenir le public. Il faudra laisser un siège libre entre chaque personne ou groupe, et l’exploitant devra gérer le flux des spectateurs en espaçant suffisamment les séances. Pour le reste, les mesures établies par ProCinema sur la base des recommandations de l’OFSP seront semblables à ce qui existe déjà dans d’autres secteurs.

«Le plaisir d’aller au cinéma reste entier»

«Il faudra récolter les coordonnées des spectateurs, encourager la vente en ligne et le paiement sans contact, faire respecter les distances, nettoyer et désinfecter régulièrement et avoir un plexiglas aux caisses», explique Cédric Bourquard, secrétaire de l’Association cinématographique suisse. «Finalement, toutes ces choses sont déjà entrées dans les mœurs, poursuit-il. On profite d’un confort supplémentaire avec le siège laissé vide et on peut se relaxer avec un bon film sur écran géant. Le plaisir d’aller au cinéma reste entier.»

Côté programmation, quelques inédits sortiront, comme «Bloodshot» avec Vin Diesel, le thriller polémique «The Hunt», l’adaptation du roman de Jane Austen «Emma» ou encore «You Will Die At 20», Grand Prix du Festival de Fribourg (FIFF). Il y aura aussi d’autres métrages tout juste sortis quand les salles ont fermé: «La bonne épouse», «Citoyen Nobel», «Dark Waters», «Woman», ou «En avant» seront reprogrammés.

Notre avis sur le film «Emma.», d’Autumn de Wilde:

La bande-annonce de «Bloodshot», de Dave Wilson:

La bande-annonce de «You Will Die At 20» d’Amjad Abu Alala:

La bande-annonce de «The Hunt», de Craig Zobel:

Chacun sa sauce

À Genève, le Cinerama Empire sort «The Report» avec Adam Driver et le Ciné17 le doc «Untouchable: The Rise and Fall of Harvey Weinstein». «C’est un choix de proposer du frais et pas du réchauffé», annonce leur exploitant, Didier Zuchuat, qui ajoute que les préventes des billets sont «encourageantes». Le CityClub à Pully (VD) rouvrira lui samedi avec le doc suisse «L’île aux oiseaux». Les écrans de la Cinémathèque suisse, du CDD et du Minimum resteront noirs jusqu’à fin août/début septembre.

De plus en plus de sorties se débloquent

Les projecteurs se remettent en marche… doucement. Peu de sorties sont prévues en juin, puis l’offre s’étoffe au fil de l’été. «Le fait que les cinémas rouvrent en France le 24 juin est un premier pas important car ça débloque de facto des sorties de films français en Suisse», explique Diana Bolzonello-Garnier, attachée de presse. Et de préciser qu’actuellement, de nombreux films en suspens se trouvent une nouvelle date de sortie. Les blockbusters les plus attendus de l’été? «Tenet» et «Mulan» (le 22 juillet), ainsi que «Wonder Woman 1984» (le 12 août).

La bande-annonce de «Tenet»:

La bande-annonce de «Mulan»:

La bande-annonce de «Wonder Woman 1984»:

Le confinement vu par des cinéastes suisses

On vous avait parlé du projet Lockdown, pour lequel des cinéastes suisses avaient partagé leur vision de la pandémie et du confinement à travers un court métrage, réalisé avec les moyens du bord. Il y a des vraies petites perles là-dedans et ça tombe bien, vous allez pouvoir les découvrir sur grand écran. Il se décline en trois programmes, et certaines séances seront suivies de rencontres avec les réalisatrices et réalisateurs. Pour les lieux, horaires et toutes autres infos, c’est par ici que ça se passe.

Ton opinion

5 commentaires