Chaos en Afghanistan - Le déroulement de l'offensive sur Kaboul et ses conséquences

Chaos en AfghanistanLe déroulement de l'offensive sur Kaboul et ses conséquences

L’Afghanistan se trouve désormais aux mains des talibans. Des milliers de personnes tentaient désespérément de fuir le pays.

par
Newsdesk

Ton opinion

mercredi, 18.08.2021
15:36

Fin du suivi

Nous vous remercions de nous avoir suivis. Revivez ci-dessous la prise de la capitale afghane et ses conséquences.

02:52

L’armée américaine a évacué plus de 3200 personnes d’Afghanistan jusqu’à présent

L’armée américaine a évacué plus de 3200 personnes d’Afghanistan, notamment du personnel américain, à l’aide d’avions militaires, a indiqué mardi un responsable de la Maison-Blanche sous couvert d’anonymat. En plus de ces 3200 personnes, près de 2000 réfugiés afghans ont été évacués vers les États-Unis, a indiqué ce responsable.

mardi, 17.08.2021
23:48

WhatsApp ferme un groupe créé par les talibans pour répondre aux plaintes des Afghans

Facebook a fermé une ligne d’assistance mise en place sur WhatsApp par les talibans pour répondre aux plaintes éventuelles des Afghans, d’après un article du Financial Times publié mardi. «Nous sommes obligés de nous plier aux lois américaines sur les sanctions. Cela inclut l’interdiction de comptes qui se présentent comme des comptes officiels des talibans», a indiqué à l’AFP un porte-parole de WhatsApp.

23:35

Le gouvernement britannique veut accueillir 20'000 réfugiés afghans

Le gouvernement britannique a annoncé mardi lancer un dispositif destiné à accueillir «à long terme» 20'000 réfugiés afghans, à la veille d’une session extraordinaire du parlement consacrée à la crise liée au retour des talibans au pouvoir.

«Nous avons une dette envers tous ceux qui ont travaillé avec nous pour faire de l’Afghanistan un endroit meilleur ces vingt dernières années. Beaucoup d’entre eux, en particulier les femmes, ont maintenant un besoin urgent de notre aide», a déclaré le Premier ministre Boris Johnson dans un communiqué du Ministère de l’intérieur. Il s’est dit «fier que le Royaume-Uni ait pu mettre en place cette voie pour les aider, eux et leurs familles, à vivre en toute sécurité au Royaume-Uni.»

AFP
23:33

Biden et Johnson participeront à un G7 virtuel sur l’Afghanistan la semaine prochaine

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont convenu lors d’un entretien téléphonique mardi de participer la semaine prochaine à un sommet virtuel du G7 sur l’Afghanistan, ont fait savoir la Maison-Blanche et Downing Street dans deux communiqués.

Les deux hommes ont «salué la coopération des États-Unis et du Royaume-Uni» dans les opérations d’évacuation en Afghanistan, selon les services du Premier ministre britannique. Ils ont également évoqué «le besoin de poursuivre une étroite coopération entre alliés et partenaires démocratiques» au sujet du pays, désormais aux mains des talibans, a indiqué de son côté la présidence américaine.

23:28

Chaos à Kaboul: un corps trouvé dans le train d’atterrissage d’un C-17 américain

L’armée américaine a découvert des «restes humains» dans le train d’atterrissage de l’avion militaire qui avait été pris d’assaut lundi par des Afghans paniqués a l’aéroport de Kaboul, a indiqué mardi l’armée de l’air américaine, qui a ouvert une enquête.

L’US Air Force va examiner toutes les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux d’un avion de transport C-17 que des centaines de personnes avaient poursuivi en courant, certains tentant follement de s’accrocher à ses flancs ou à ses roues. Une autre vidéo montrait le même appareil en vol au-dessus de Kaboul, et ce qui apparaissait comme deux personnes tombant dans le vide.

23:27

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU annonce une réunion le 24 août

Le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies a annoncé mardi soir qu’il tiendrait une session spéciale le 24 août pour examiner «les inquiétudes sérieuses concernant les droits de l’Homme» après la prise du pouvoir par les talibans en Afghanistan. La réunion, à Genève, a été demandée par les représentants afghan et pakistanais, soutenus pour l’instant par 89 pays.

Devant le Palais des Nations, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté contre les talibans en brandissant des drapeaux afghans ou des pancartes clamant «nous avons perdu notre pays, et le monde regarde» ou «libérer l’Afghanistan». Plusieurs manifestants scandaient «mort aux talibans».

21:46

Malala est inquiète pour ses «sœurs afghanes»

«Comme beaucoup de femmes, j’ai peur pour mes sœurs afghanes»: la militante pakistanaise pour les droits des femmes Malala Yousafzai (photo ci-dessous) a exprimé ses craintes mardi dans le «New York Times», après la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan.

Dans une tribune pour le quotidien américain, la prix Nobel de la paix 2014 dresse un parallèle entre le futur des femmes afghanes et sa propre situation, elle qui avait survécu en 2012 à un attentat des talibans au Pakistan.

Ciblée d’une balle dans la tête pour avoir promu l’éducation des jeunes filles, l’adolescente de 15 ans avait été évacuée entre la vie et la mort vers un hôpital de Birmingham au Royaume-Uni, où elle avait repris conscience six jours plus tard.

Aujourd’hui âgée de 24 ans, elle vit au Royaume-Uni avec sa famille et est diplômée de la prestigieuse université d’Oxford.

20:10

Les talibans «prêts à protéger» l’accès à l’aéroport

Les talibans sont «prêts à protéger» l’accès à l’aéroport de Kaboul pour les civils évacués par les Américains, a assuré mardi le conseiller du président Joe Biden à la sécurité nationale, Jake Sullivan.

Washington négocie avec les talibans le «calendrier» des évacuations américaines, a-t-il aussi indiqué lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche.

Reuters

Le président américain Joe Biden n’a eu aucun contact avec des chefs d’État étrangers sur l’Afghanistan depuis la chute de Kaboul, a fait savoir mardi son conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan. «Il n’a pas encore échangé avec des dirigeants internationaux», a-t-il indiqué depuis la Maison-Blanche.

20:08

Premiers exfiltrés arrivés en France

Les 41 premiers Français et étrangers exfiltrés de Kaboul par la France sont arrivés mardi en avion à Roissy, première rotation complète du pont aérien mis en place par Paris après la chute de la capitale afghane aux mains des talibans.

L’A310 de l’armée française aux couleurs bleu blanc rouge s’est posé aux alentours de 17h30 (heure locale) sur le tarmac de l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, ont constaté des journalistes de l’AFP.

À son bord, se trouvaient 41 ressortissants français et étrangers évacués de Kaboul, quatre personnes étant restées à Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, où l’avion avait fait escale, a précisé le Ministère de l’intérieur à l’AFP.

19:28

Le Canada est tranchant

Le Canada «n’a pas l’intention de reconnaître un gouvernement taliban», a déclaré mardi le Premier ministre Justin Trudeau (photo ci-dessous) au moment où la communauté internationale s’interroge sur les futures relations avec le groupe fondamentaliste qui a repris le pouvoir en Afghanistan.

Reuters

«Lorsqu’ils étaient au pouvoir il y a 20 ans, le Canada ne reconnaissait pas leur gouvernement. Ils ont renversé par la force et remplacé un gouvernement dûment élu, et forment un groupe terroriste d’après la loi canadienne», a-t-il poursuivi en marge d’un point presse en Ontario pour la campagne législative.

19:12

«Nous jugerons les talibans à leurs actes»

«Nous jugerons les talibans à leurs actes», a prévenu mardi le ministre allemand des Affaires étrangères, déplorant l’entrave de l’accès à l’aéroport de Kaboul pour les candidats afghans à l’évacuation.

«Ce qui est important, c’est que cette phase de transition soit pacifique et cela dépendra de ce que le gouvernement de transition fera réellement dès qu’il sera en place, et si nous pouvons croire ses déclarations», a déclaré Heiko Maas (image ci-dessous) lors d’une conférence de presse à Berlin à l’issue d’un Conseil des ministres des affaires étrangères de l’Union européenne.

Reuters
18:31

«La guerre est terminée»

Les talibans ont assuré mardi que la guerre était terminée en Afghanistan et que tous leurs adversaires seraient pardonnés, lors de leur première conférence de presse après avoir pris le pouvoir à Kaboul.

«La guerre est terminée (...le leader des talibans) a pardonné tout le monde», a déclaré le porte-parole Zabihullah Mujahid (à gauche de la photo). «Nous nous engageons à laisser les femmes travailler dans le respect des principes de l’islam», a-t-il notamment ajouté.

Reuters
18:19

Le port de la burqa ne sera pas obligatoire

Le port de la burqa, un voile intégral, ne sera pas obligatoire pour les femmes, car «il existe différents types de voile», a annoncé mardi un porte-parole des talibans qui ont pris le pouvoir en Afghanistan.

Lorsque les talibans dirigeaient ce pays, entre 1996 et 2001, les écoles de filles étaient fermées, les femmes ne pouvaient ni voyager ni travailler, et étaient obligées de porter en public une burqa, un voile qui recouvre tout le corps et le visage, avec une grille en tissu au niveau des yeux.

«La burqa n’est pas le seul hijab (voile) qui peut être porté, il existe différents types de hijab qui ne se limitent pas à la burqa», a déclaré Suhail Shaheen, porte-parole du bureau politique du groupe à Doha, à la chaîne britannique Sky News.

18:15

La Cour pénale internationale est inquiète

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) s’est dit mardi particulièrement préoccupé par la situation en Afghanistan, évoquant des crimes et des exécutions en guise de représailles pouvant relever de violations du droit international humanitaire.

«Je suis de près les événements en Afghanistan et je suis particulièrement préoccupé par les signalements récents faisant état d’une escalade de la violence dans le pays», a déclaré dans un communiqué Karim Khan (image ci-dessous), évoquant des crimes «qui pourraient relever de violations du droit international humanitaire».

Reuters
17:57

Un avion militaire belge à la rescousse

Un premier avion militaire belge a décollé mardi depuis la Flandre, dans l’ouest du pays, pour participer à Kaboul aux opérations d’évacuation de ressortissants occidentaux et de leurs collègues afghans, et trois autres appareils devaient partir de Belgique à sa suite.

Le premier de ces quatre avions, un jet d’affaires Dassault Falcon 7X, a décollé vers 16 heures (14 heures GMT) de la base militaire de Melsbroek, à destination de la capitale pakistanaise Islamabad, d’où il effectuera «des allers et retours avec Kaboul», a annoncé sur Twitter la ministre de la Défense Ludivine Dedonder.

17:54

L'ancien vice-président ne veut pas se soumettre

Si les talibans ont pris le contrôle presque total de l’Afghanistan, un homme se dresse encore sur leur chemin. L’ancien vice-président, Amrullah Saleh, a promis qu’il ne se soumettrait en aucun cas à eux, allant même jusqu’à se déclarer mardi président légitime.

L’ex-espion en chef du pays, ennemi juré des islamistes désormais au pouvoir à Kaboul, s’est retiré dans la dernière région qui n’est pas encore entre leurs mains : la vallée du Panchir, au nord-est de la capitale.

«Conformément à la Constitution afghane, en cas d’absence, de fuite, de démission ou de mort du président, le premier vice-président devient le président par intérim. Je suis actuellement dans mon pays et je suis le légitime président par intérim. J’en appelle à tous les leaders pour obtenir leur soutien et le consensus», a-t-il écrit mardi en anglais sur son compte Twitter.

17:11

Le Qatar appelle à protéger les civils

Le chef de la diplomatie du Qatar, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, a appelé mardi les talibans, qui disposent d’un bureau politique à Doha, à protéger les civils afghans après le retour au pouvoir des insurgés dans le pays après 20 ans de guerre.

Cet appel fait suite à une rencontre à Doha entre le chef de la diplomatie qatari et le n°2 des talibans, le mollah Abdul Ghani Baradar, deux jours après l’effondrement du gouvernement afghan et de son armée financée par les Etats-Unis.

Cette réunion a permis «d’insister sur la protection des civils (et) l’intensification des efforts nécessaires pour parvenir à une réconciliation nationale», a déclaré le ministère qatari des Affaires étrangères dans un communiqué.

17:07

La France se veut généreuse

La France est l’un des pays qui accordent le plus la protection aux Afghans, a affirmé mardi la présidence française, en réponse aux critiques de l’opposition de gauche sur les propos d’Emmanuel Macron s’inquiétant d’éventuels «flux migratoires irréguliers» en provenance d’Afghanistan.

«Nous n’avons pas du tout à rougir, car nous sommes l’un des pays qui accueillent le plus d’Afghans et qui leur donnent le plus de protection», a assuré l’Elysée.

Dans le contexte de crise liée au retour au pouvoir des talibans, «la France est très attentive à la situation des Afghans», mais «cela n’empêche pas – ce qui serait faire preuve de naïveté et de manque de responsabilité – d’être très ferme face aux trafics et aux réseaux qui profitent de la misère et de la peur» de ceux qui souhaitent quitter leur pays, a-t-elle ajouté.

AFP
16:58

La Macédoine du Nord ouvre ses portes aux réfugiés

La Macédoine du Nord a suivi mardi l’exemple de l’Albanie et du Kosovo voisins et décidé d’accueillir elle aussi des réfugiés afghans, dont des femmes et des enfants, qui fuient leur pays contrôlé désormais par les talibans.

La Macédoine du Nord se prépare a accueillir 180 civils afghans ainsi que six femmes et enfants, employées ou membres de familles d’employés de la mission de l’ONU en Afghanistan.

La plupart des civils sont des employés ou membres de familles d’employés de différentes organisations consacrées à la défense des droits humains et des ONG, ainsi que des journalistes.

Reuters
309 commentaires