Le retour remarqué des Crowded House
Actualisé

Le retour remarqué des Crowded House

POP – Sous l'impulsion de son leader, Neil Finn, le quatuor revient avec le style pop-folk qu'on lui connaît.

Quelle agréable surprise de voir sortir ce 5e album du groupe australien Crowded House! D'autant que, depuis leur séparation en 1996, rien ne laissait présager un tel événement. C'est au milieu des années 1980 que le multi-instrumentiste et compositeur Neil Finn forme son groupe à Melbourne. Dès la sortie de son premier album en 1986, Crowded House cartonne avec la chanson «Don't Dream it's Over», reprise depuis par bon nombre d'artistes. Une année plus tard, c'est la reconnaissance: le groupe reçoit la récompense du «meilleur nouvel artiste» aux MTV Music Awards. La consécration arrive avec leur 3e opus, «Woodface». Même la reine Elizabeth II d'Angleterre succombe à leur charme et les fait Officiers de l'Empire britannique pour leur contribution à l'art.

Durant les dix ans qu'a duré leur séparation, Neil Finn a poursuivi sa carrière en solo. Il a sorti en 2004 un album somptueux, «Everyone Is Here». Toujours accompagné du bassiste Nick Seymour et du pianiste Mark Hart, mais sans le batteur Paul Hester, décédé il y a deux ans, Crowded House offre quatorze nouveaux titres, souvent intimistes et mélancoliques. Produit en partie par Steve Lillywhite – U2, Simple Minds–, cet album, s'il manque un peu de mélodie, reste très intéressant, surtout dans sa première partie.

Olivier Delaloye

Crowded House, «Time on Earth». Déjà disponible

Ton opinion