Actualisé 17.03.2016 à 10:02

SyrieLe retrait des troupes russes sera «très rapide»

La Russie garde toutefois des installations et des hommes sur place, notamment sur la base aérienne de Hmeimim.

1 / 150
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

Le retrait de la majeure partie des troupes russes en Syrie sera «très rapide». Moscou devrait avoir terminé ces opérations dans les «deux ou trois jours», a dit le chef d'état-major de l'armée de l'air dans un entretien publié jeudi par la Komsomolskaïa Pravda.

Il s'agit notamment du retrait d'avions et d'hélicoptères, a déclaré le général Viktor Bondarev. Il a refusé de préciser combien d'aéronefs rentraient en Russie et combien restaient déployés en Syrie. La Russie avait déployé une cinquantaine de bombardiers, avions d'attaque au sol et hélicoptères en Syrie qui ont effectué des milliers de raids aériens.

Le président Vladimir Poutine avait annoncé lundi soir, à la surprise générale, que la tâche de ses forces armées en Syrie avait été «globalement accomplie» et ordonné le retrait de la majeure partie du contingent russe.

«Objectifs terroristes»

Les premiers pilotes et leurs avions avaient quitté mardi la base aérienne de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie, et sont arrivés en Russie sous les vivats de leurs proches et avec les félicitations des responsables militaires. Un deuxième groupe est arrivé mercredi. Moscou procédait depuis le 30 septembre à des frappes aériennes en Syrie en soutien aux forces du président Bachar el-Assad.

La Russie garde toutefois des installations et des hommes sur place, notamment sur la base aérienne de Hmeimim, pour surveiller le respect du cessez-le-feu, entré en vigueur le 27 février, et pour continuer de frapper des «objectifs terroristes» en Syrie.

Vladimir Poutine va décorer jeudi sous les ors du Kremlin des militaires russes ayant participé aux opérations en Syrie. De retour dans leur patrie après le retrait annoncé de la majeure partie du contingent militaire russe, a annoncé mercredi la présidence. Plus de 700 soldats et officiers des forces russes ont été invités à prendre part à une cérémonie qui doit se dérouler à la mi-journée. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!