Champions League: Le réveil de Van Persie sourit à Man United
Actualisé

Champions LeagueLe réveil de Van Persie sourit à Man United

Les Red Devils sont encore en vie. Grâce à leur succès 3-0 contre l'Olympiacos, ils ont atteint les quarts de finale. Le buteur néerlandais a frappé à trois reprises.

Manchester s'est qualifié, mercredi.

Manchester s'est qualifié, mercredi.

Manchester United n'est pas mort. Les Red Devils ont obtenu leur billet pour les quarts de finale de la Ligue des champions en battant Olympiakos 3-0, effaçant ainsi le revers 0-2 subi en Grèce.

Sévèrement critiqué depuis quelques mois, Robin van Persie a livré une belle réponse à ses détracteurs. L'attaquant néerlandais a été déterminant dans la qualification des Mancuniens, en signant un hat-trick (25e pen/45e/52e). Manchester United peut aussi remercier son gardien De Gea, qui a sauvé plusieurs fois les siens durant un match le plus souvent débridé et spectaculaire.

Sous pression, David Moyes s'en remettait au vétéran Ryan Giggs (40 ans) pour tirer les ficelles à mi-terrain avec Carrick. Le Gallois était titularisé pour la première fois depuis le 28 janvier dans un onze de départ résolument offensif et qui comportait quatre changements par rapport au revers cuisant enregistré dimanche contre Liverpool.

Giggs en verve

La qualité apportée par Giggs sur quelques passes allait faire du bien aux Red Devils. Tout d'abord, il distillait un centre pour Rooney, dont la reprise de la tête était repoussée par le poteau (18e). L'ouverture suivante du Gallois pour van Persie provoquait ensuite un penalty que le Néerlandais transformait sans trembler (25e). Ryan Giggs était aussi impliqué sur le 2-0 qui tombait idéalement, juste avant la mi-temps. Il servait Rooney en profondeur, et ce dernier trouvait van Persie pour le numéro deux.

Les Grecs, souvent un peu fébriles en défense, se montraient plus intéressants en phase offensive. Ils se créaient ainsi plusieurs occasions nettes, dont une double à la 40e par Fuster puis Dominguez, mais De Gea réalisait deux arrêts aussi magnifiques qu'importants. Le gardien espagnol tenait mieux la baraque que sa défense, une fois encore bien suspecte.

Manque de précision

Van Persie complétait son triplé sur coup franc à la 52e. Les Grecs, n'ayant plus rien à perdre, forçaient l'offensive. Ils arrivaient souvent en bonne position, mais manquaient de précision dans leurs tirs. Au fil des minutes, une certaine tension gagnait Old Trafford, l'équipe de Moyes ne se montrant pas sereine.

Olympiakos pourra quand même nourrir des regrets. L'équipe de Michel a eu plusieurs occasions qu'elle n'a pas su concrétiser, par sa maladresse mais aussi en raison des prouesses de De Gea. Le champion de Grèce a subi une 12e défaite en Angleterre en autant de matches disputés... (afp)

Ton opinion