Genève: Le revirement d'un député coûte cher
Actualisé

GenèveLe revirement d'un député coûte cher

L'initiative pour l'extension de la gare Cornavin en sous-sol a dû être imprimée deux fois suite au désistement soudain du PDC Guy Mettan. Coût de l'opération: 3000 fr.

par
Raphaël Leroy

Il a beau avoir claqué la porte du comité d'initiative pour l'extension souterraine de la gare fin mars, Guy Mettan participe déjà à sa manière à la campagne qui débute mardi.

«J'ai décidé de vous soutenir»

Le député PDC a en effet envoyé le 20 mars un SMS aux initiants les assurant de son soutien. «Nous avions convenu de lancer l'initiative après le rapport sur les variantes (ndlr: cet été), écrit l'ancien journaliste. Mais vous avez décidé d'anticiper et j'ai décidé de vous soutenir à titre personnel.»

Il précise par ailleurs que malgré des demandes répétées de certains de son parti et d'Alp-Rail de retirer sa signature, il ne le fera pas. Résultat: son nom a été inscrit sur une première impression du texte.

3000 fr. de surcoût

Mais après ce revirement inattendu, les initiants apprenant la nouvelle dans la presse dominicale, 20 000 nouveaux exemplaires ont dû être imprimés pour un surcoût de 3000 fr.

«C'est un manque de coordination, assure Guy Mettan. J'ignorais la date de lancement que je considère comme prématurée. Et lorsque je l'ai sue, personne n'était joignable car c'était les fêtes de Pâques. Il fallait faire les choses correctement!»

Ton opinion