E-sport - Le risque a payé dans la finale entre deux gamers lausannois
Publié

E-sport Le risque a payé dans la finale entre deux gamers lausannois

Les Grand Finals de la Swisscom Hero League ont couronné le gamer du Lausanne-Sport Zolag sur «Clash Royale», samedi.

Âgé de 20 ans, Zolag repart avec un chèque de 1500 francs. 

Âgé de 20 ans, Zolag repart avec un chèque de 1500 francs.

Swisscom Hero League 

Après une domination sans partage du Genevois Senpai Rekt, qui avait remporté les quatre premières saisons, le titre majeur en Suisse sur «Clash Royale» a été remporté samedi par Zolag, joueur du Lausanne-Esports, opposé à son coéquipier Jesus, sur le score de 3-1.

Zolag, comment as-tu réagi après ta victoire?J’étais complètement vidé! Je ne pensais plus à rien. «Clash Royale» est un jeu qui demande beaucoup de con­cen­tration et il fallait décompresser. Mais c’était un sentiment incroyable!

Qu’est-ce qui a fait la différence dans ce duel?Le choix des decks. Jesus connaît bien mon jeu. Donc après être mené 0-1, j’ai décidé de jouer… des decks aléatoires! J’ai joué sur l’effet de surprise. Cela ne m’a pas déstabilisé, car j’ai l’habitude de jouer de tout avec différentes stratégies.

Une finale face à un coéquipier, c’est spécial… Je me suis concentré sur mon jeu, sans penser à mon adversaire. J’ai essayé de faire le vide autour de moi, d’autant plus que c’est toujours stressant de jouer sur scène. Mais ce qui est sûr, c’est que Jesus aurait mérité autant que moi de gagner, peut-être même plus!

Que représente ce titre pour toi?J’aimerais d’abord remercier les organisateurs, car c’est une compétition géniale pour tous les joueurs! La Swisscom Hero League nous aide à nous faire connaître et à faire grandir notre communauté.

Quels conseils donnes-tu à ceux qui veulent t’imiter?C’est utile de regarder des vidéos de bons joueurs pour apprendre de leurs stratégies. Il faut aussi revoir les parties où l’on a perdu pour analyser ce qui s’est passé et apprendre de ses propres erreurs.

Le roi conserve son trône

Gaijin, l’équipe de Rigon «rigoN» Gashi et Aleksandar «eleKz» Trajkov, a signé le parfait back to back samedi en finale de la Swisscom Hero League sur «Counter-Strike». Déjà titrée la saison précédente sous les armoiries de Kingzzz, la nouvelle formation des joueurs alémaniques a sèchement battu la team CG sur le score de 2-0. Ironie du sort, cette dernière comptait également des ex-membres de Kingzzz dans ses rangs, comme reezk et n1kista. Mais ceux-ci se sont trouvés bien impuissants face à la puissance de feu de rigoN et ses coéquipiers. Après s’être adjugé la première manche 16-10, Gaijin a écrasé les brefs espoirs de comeback de CG en pliant la carte Mirage 16-9. «Aujourd’hui, c’est clairement toute la team qui mérite le titre de MVP», a réagi rigoN à l’issue du match.

Duel vite expédié

La finale de «League of Legends» de la Swisscom Hero League a tourné à un monologue, samedi, mais pas dans le sens où il était attendu. Le favori No Org Needed, qui affichait un roster impressionnant avec notamment le Genevois Bando ou les vainqueurs de la saison 2, Greenfire et Wild Joshy, s’est fait doublement surprendre par la team Panda Lovers, qui s’est imposée après deux matchs remportés aisément en 22 et 23 minutes.

Cet article a été réalisé en collaboration avec la Swisscom Hero League.

(mey)

Ton opinion