Ski alpin: «Le risque de me recasser le bras est important»

Actualisé

Ski alpin«Le risque de me recasser le bras est important»

Souvent gravement blessée ces dernières années, l'Américaine a toujours réussi à revenir parmi les toutes meilleures.

Plusieurs fois blessée, l'Américaine Lindsey Vonn ne changera rien à sa manière de skier.

Plusieurs fois blessée, l'Américaine Lindsey Vonn ne changera rien à sa manière de skier.

Keystone

L'Américaine Lindsey Vonn est consciente du «risque élevé» de se casser à nouveau le bras sur une chute en course. Mais je suis prête à prendre ce risque«, a-t-elle déclaré à l'hebdomadaire allemand Sport-Bild.

«Je n'ai rien changé à ma manière de skier», a expliqué Vonn à moins d'une semaine du début des Championnats du monde à Saint-Moritz.

La skieuse de Vail a remporté son 77e succès en Coupe du monde à Garmisch-Partenkirchen il y a dix jours - un record chez les dames - pour sa deuxième course seulement après son retour de blessures.

«Femme bionique»

Elle s'était blessée au genou en février 2016, puis fracturée l'humérus en novembre à l'entraînement et n'était revenue à la compétition qu'en janvier à Altenmarkt-Zauchensee. «Le risque de me casser une nouvelle fois le bras sur une chute est important. Je suis prête à prendre ce risque, et ne doute absolument pas de mon choix«, a estimé Vonn. «Si je devais tomber, on m'a conseillé de garder mon bras près de mon corps. Si c'est possible», a-t-elle ajouté.

Souvent gravement blessée ces dernières années, elle a toujours réussi à revenir parmi les toutes meilleures, se décrivant ainsi comme une «femme bionique».

Le dernier titre mondial de la native de Saint-Paul (Minnesota) remonte à son doublé descente/super-G à Val d'Isère en février 2009.

«Une médaille à Saint-Moritz serait pour moi la cerise sur le gâteau, le couronnement de mon retour et une performance énorme», a-t-elle conclu. Elle prendra part au super-G (le 7 février), au combiné alpin (le 10) et à la descente (le 12). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion