Actualisé 21.12.2018 à 12:10

Belgique

Le roi accepte la démission de son premier ministre

Philippe, le roi des Belges, a accepté la démission du premier ministre Charles Michel.

Le roi Philippe prend congé de Charles Michel.

Le roi Philippe prend congé de Charles Michel.

AFP

Le roi a accepté la démission du premier ministre. Il a toutefois demandé à son administration de rester en place pour expédier les affaires courantes, a annoncé vendredi le Palais royal dans un communiqué

Le Premier ministre démissionnaire avait perdu le 8 décembre dernier le soutien de la plus importante composante de sa coalition, les nationalistes flamands de la N-VA. Ces derniers ont rompu à cause d'un désaccord touchant au pacte de l'ONU sur les migrations.

Charles Michel dirigeait depuis lors un gouvernement minoritaire où son parti, le Mouvement réformateur (MR, libéraux francophones), n'était plus épaulé que par deux partis flamands, le CD&V (centre droit) et Open VLD. Il ne pouvait ainsi plus s'appuyer que sur 52 des 150 députés à la Chambre. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!