Coupe du monde: le roi du carton rouge arbitrera Suisse – Cameroun

Actualisé

Qatar 2022L’arbitre qui a expulsé 10 joueurs dans un match sifflera la Suisse

Désigné pour diriger Suisse – Cameroun ce jeudi, l’Argentin Facundo Tello est réputé pour être le roi du carton rouge. Le 6 novembre, il n’avait pas à hésiter à expulser 10 (!) joueurs lors d’un match chaotique entre Boca Juniors et le Racing. 

par
Nicolas Jacquier
Joueurs suisses, attention: l’arbitre argentin Facundo Tello a le carton rouge facile (ici lors d’un match du championnat argentin entre River Plate et Boca Juniors, en mars 2021).

Joueurs suisses, attention: l’arbitre argentin Facundo Tello a le carton rouge facile (ici lors d’un match du championnat argentin entre River Plate et Boca Juniors, en mars 2021).

AFP

Savoir qui arbitrera la Suisse provoque toujours un petit suspense. Celui-ci est désormais levé. Alors que l’on pouvait penser que la FIFA désignerait une femme – la Japonaise Yoshimi Yamashita par exemple – pour diriger l’entrée en lice des joueurs de Murat Yakin, sa commission d’arbitrage a choisi Facundo Tello pour siffler le très attendu Suisse – Cameroun. Âgé de 40 ans, l’Argentin sera assisté par ses compatriotes Ezequiel Brailovsky et Gabriel Alfredo Chade. Said Martinez (Honduras) sera le quatrième arbitre de la rencontre.

Réputé pour distribuer les cartons comme d’autres multiplient les pains, M. Tello est loin d’être un inconnu. Le 6 novembre dernier, à l’occasion de la finale du Trophée des champions opposant à San Luis le Racing Club à Boca Juniors (2-1 ap), il avait fait honneur à sa réputation en expulsant pas moins de 10 joueurs dans un match chaotique qui devait se terminer dans la confusion la plus totale.

Alors que les débats s’étaient longtemps disputés dans un relativement bon état d’esprit, la rencontre avait basculé dans une autre dimension dans les derniers instants du temps réglementaire, avec les deux premiers cartons rouges (90+5), adressés à Sebastían Villa (Boca) et Johan Carbonero (Racing Club). Suite à l’expulsion de Varela (100e), le match allait ensuite entrer dans l’irrationnel après le but de la victoire inscrit à la 118e par Carlos Alcaraz, l’homonyme du tennisman, lui également âgé de 19 ans.

Fêtant sa réussite de manière un peu trop ostentatoire en enlevant son maillot et en provoquant le public de Boca qu’il devait chambrer en s’agenouillant devant lui, Alcaraz allait provoquer la colère des joueurs adverses et donner le coup d’envoi d’une bagarre générale. L’occasion, sur la pelouse du stade Parque La Pedrera transformée en ring, pour M. Tello de sortir sept nouveaux cartons rouges à autant de belligérants, le dernier exhibé sous les yeux de l’ancien marseillais Darío Benedetto (120 + 10).

Battu dans un derby de Buenos Aires ayant complètement dégénéré, Boca devait quelque part se rattraper en l’emportant au niveau des cartons rouges sur un score sans appel: 7-3!

Voilà les joueurs de Murat Yakin au moins autant prévenus que les Lions indomptables. Il ne faut pas chercher des noises à M. Tello. Dégainant plus vite que son ombre, cet homme-là, arbitre FIFA depuis 2019, a la gâchette facile…

Ton opinion

57 commentaires