Actualisé 22.02.2011 à 06:55

Tensions à BahreïnLe roi ordonne la libération de détenus chiites

Des détenus chiites ont été libérés lundi par le roi de Bahreïn, comme l'avait demandé l'opposition.

Le roi de Bahreïn a ordonné lundi soir la libération de détenus chiites. Il répond ainsi à une des revendications de l'opposition. Celle-ci prévoit mardi une démonstration de force, avec une grande marche dans la capitale Manama.

Le roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa a également ordonné de surseoir aux poursuites judiciaires contre d'autres prisonniers politiques, selon l'agence officielle BNA. L'agence n'a pas précisé le nombre des personnes concernées.

Mais un responsable de l'opposition chiite a indiqué s'attendre à ce qu'elle touche un groupe de 25 militants chiites, jugés depuis octobre pour des actes de terrorisme. Parmi eux, l'opposant Hassan Machaimaa, jugé par contumace pour terrorisme, a annoncé de Londres son intention de regagner le pays mardi.

«Cette mesure répond à l'une des demandes faites au prince héritier» dans la perspective d'une reprise du dialogue avec l'opposition, a déclaré un élu du Wefaq, le principal mouvement chiite, Abdel Jalil Khalil Ibrahim.

Au contraire des manifestants toujours rassemblés sur la place de la Perle à Manama, qui exigent désormais la fin du règne de la dynastie des Al-Khalifa, l'opposition assure ne pas vouloir un changement de régime, mais l'instauration d'une monarchie constitutionnelle.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!