Actualisé

Limitation des armesLe Saint-Siège applaudit les efforts d'Obama

Le Saint-Siège a salué samedi l'initiative du président US pour faire adopter une loi restrictive sur les ventes d'armes à feu, après les massacres survenus ces dernières années et semaines.

«Les initiatives annoncées par l'administration américaine pour la limitation et le contrôle de la prolifération et de l'usage des armes sont certainement un pas dans la bonne direction», a déclaré le porte-parole du Saint-Siège, le père jésuite Federico Lombardi, dans une chronique hebdomadaire diffusée sur Radio Vatican.

«Personne ne peut certes se faire d'illusions en pensant qu'il suffirait d'en limiter le nombre et l'usage pour empêcher à l'avenir d'horribles tueries comme celles de Newtown. Mais il serait bien pire de se contenter de paroles», a relevé le père Lombardi.

Il a rappelé que 47 responsables religieux de différentes confessions aux Etats-Unis ont lancé un appel aux députés américains pour qu'ils acceptent de limiter la circulation des armes à feu.

Le porte-parole du Vatican accompagne son soutien à l'administration Obama d'un appel plus général pour lutter dans le monde entier contre «la production, le commerce, la contrebande d'armes de tous les modèles, alimentés par d'indignes intérêts économiques et de pouvoir».

Un plan ambitieux

Le président Obama a présenté un ambitieux plan de lutte contre la violence due aux armes, signant des mesures réglementaires et exhortant le Congrès à faire évoluer la législation, plus d'un mois après le massacre de 20 enfants et six membres de l'encadrement d'une école de Newtown au Connecticut (nord-est).

Il a appelé en particulier les élus à interdire les armes d'assaut et les chargeurs de plus de dix balles.

L'opposition de certains élus à toute mesure est forte, car une règlementation semble empiéter sur le deuxième amendement de la Constitution qui garantit aux Américains le droit de porter des armes. Le puissant lobby des armes à feu, la National Rifle Association (NRA) juge inadéquates les mesures annoncées. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!