Actualisé 07.04.2017 à 20:02

FootballLe salaire d'Infantino pour 2016 dévoilé

Le patron de la FIFA a gagné beaucoup moins que son prédécesseur, le Valaisan Sepp Blatter.

Gianni Infantino.

Gianni Infantino.

Keystone

Gianni Infantino a perçu une rémunération de 1,5 million de francs en 2016 et la secrétaire générale Fatma Samoura 837'400 dollars (844'730 francs), selon le bilan financier de la FIFA rendu public vendredi.

Le prédécesseur d'Infantino, Joseph Blatter, contraint au départ à l'issue du scandale de corruption qui a secoué l'instance suprême du foot mondial, avait reçu 3,63 millions de dollars (3,66 millions de francs) en 2015, selon les comptes de l'époque. Quant au précédent secrétaire général Jérôme Valcke, sa rémunération annuelle s'élevait à 2,1 millions de dollars.

De Blatter à Infantino, la rémunération du président de la FIFA a donc diminué d'environ 58%. «En 2016, ni le Président ni la Secrétaire Générale de la FIFA n'ont reçu de variable (indemnité à court ou long terme)», précise le rapport de la FIFA publié vendredi. L'instance juge en revanche que les anciens président et secrétaire Général de la FIFA avaient perçu «des primes et salaires excessifs».

Des avantages en nature

En août dernier, la FIFA avait déjà annoncé que le salaire de Gianni Infantino serait fixé à 1,5 million de francs suisses brut par an, accompagné d'avantages en nature: voiture, logement de fonction et remboursements de frais à hauteur de 2000 francs par mois.

M. Blatter, 81 ans, président de la FIFA pendant 17 ans, avait dû renoncer à ses fonctions le 2 juin 2015, juste après sa réélection à un cinquième mandat, emporté par les révélations de corruption visant plusieurs membres de l'institution et la vague d'arrestations lancée par la justice américaine.

Mis en cause pour un paiement litigieux de 1,8 million d'euros en 2011 à Michel Platini, ancien président de l'Union européenne de football (UEFA), M. Blatter a été suspendu pour six ans par la FIFA de toute activité dans le football, pour «abus de position», «conflit d'intérêts» et «gestion déloyale».

Le Français Jérôme Valcke, 56 ans, ancien secrétaire général de la FIFA, a pour sa part été suspendu 10 ans de toute activité liée au football après avoir été mis en cause dans une affaire de revente de billets du Mondial-2014. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!