Coronavirus: Le salaire des employés Migros ne sera plus compensé
Publié

CoronavirusLe salaire des employés Migros ne sera plus compensé

Le géant orange cesse de payer pour le manque à gagner de ses travailleurs placés au chômage partiel. L’année 2020 a pourtant été plutôt bonne pour les caisses du détaillant.

par
rmf
AFP

S’il y a bien un secteur qui n’a pas chômé (au sens figuré) cette année, c’est bien le commerce alimentaire. Les employés de supermarché ont dû faire face à des affluences et à des complications sans pareil depuis l’arrivée du coronavirus en Suisse. Mais certains de leurs collègues ont été placés au chômage partiel, et ceux-ci devront tourner avec moins d’argent ces prochains mois, rapporte le «SonntagsBlick». En effet, le plus grand employeur du pays a décidé de cesser de compenser la perte de salaire des travailleurs placés en RHT.

Le porte-parole du géant orange Marcel Schlatter a confirmé au journal que «Migros a adapté l’indemnisation du chômage partiel à la couverture légale requise à partir de janvier 2021.» Sont concernés par cette mesure les employés des 330 fitness et centres sportifs et de loisirs dans le giron de l’entreprise, 1600 salariés de l’Ecole club Migros ainsi que 2600 personnes affiliées à l’agence de voyage Hotelplan. S’y ajoutent le personnel des quelque 300 restaurants, take-away et service de catering ainsi que des magasins spécialisés qui ont dû fermer leurs portes, soit Meletronics, Micasa et SportXX, énumère le «SonntagsBlick».

«Les montants des indémnités de chômage partiel n’ont pas encore toutes été prises, souligne Marcel Schlatter. On réfléchit aussi à redéployer les employés de ces secteurs dans les supermarchés, auxquels cas leur salaire resterait alors de 100%.»

L’année a été bonne pour Migros

L’annonce a fait réagir le syndicat Unia, qui estime que cette décision «ne correspond absolument pas à l’image de Migros», qui se veut une coopérative prenant très au sérieux sa responsabilité sociale. Le syndicat est d’autant plus virulent que «le patron de Migros Fabrice Zumbrunnen vante dans les médias la bonne santé de Migros, qui a connu une bonne année». Selon le «SonntagsBlick», les pertes dans les secteurs spécialisés ont pu être compensés par le boom de l’alimentaire et du commerce en ligne, qui a augmenté ses ventes de 60% en 2020.

Le journal cite un employé de fitness, père de famille, qui gagne normalement sa vie avec 4400 fr., et qui devra désormais tourner avec 3520 fr. brut. «Ceci tombe au plus mauvais moment, car la consommation intérieure devrait être soutenue en maintenant le pouvoir d’achat, en particulier celui des plus bas salaires qui, on le sait, dépensent chaque franc gagné», conclut Unia dans un communiqué. «Il faut rappeler que les employés au chômage partiel ont touché leur salaire complet pendant des mois alors qu’il ne travaillaient pas», répond toutefois Marcel Schlatter au journal.

Ton opinion

465 commentaires