Genève - Le salon de l’auto se dédouble pour rouler au Qatar
Publié

GenèveLe salon de l’auto se dédouble pour rouler au Qatar

Le Geneva International Motor Show annonce un accord avec l’émirat qatari. En plus de la traditionnelle manifestation à Palexpo, une édition aura lieu tous les deux ans à Doha.

VQH

C’est désormais officiel: la grand-messe genevoise de la voiture a signé un partenariat avec Qatar Tourism. Cet accord, annoncé mercredi, prévoit la création d’une deuxième version du Geneva International Motor Show (GIMS), mais cette fois à Doha. En clair, le Salon de l’auto continuera à investir Palexpo chaque année (la prochaine cuvée aura lieu en février 2022), mais il y aura en parallèle une édition dans la capitale qatari, tous les deux ans. La première aura lieu en automne 2022 ou 2023. Les dates précises devraient être annoncées ces prochaines semaines. «Cette plateforme deviendra un nouveau salon automobile de renommée mondiale pour le Moyen-Orient», ont souligné les organisateurs. Ils ont aussi précisé que ce ne sera «pas un copié-collé de la manifestation genevoise». Les contours du raout qatari doivent encore être affinés.

Bénéfices financiers et en terme d’image

Ce partenariat est intéressant à plusieurs points de vue, selon Sandro Mesquita, directeur du GIMS. Financièrement, «nous serons rémunérés pour l’organisation de l’évènement au Qatar et nous toucherons une partie des bénéfices». Les montants en la matière n’ont pas été communiqués. Mais surtout, une telle collaboration est une opportunité pour «internationaliser notre marque au-delà de Genève. Cela nous permettra de nous diversifier et de nous rapprocher d’un nouveau public, a relevé le patron du salon de l'auto. Nous pourrons mettre en contact les marques avec des acheteurs à l’indéniable pouvoir d’achat, dont les demandes peuvent varier de celles du public européen».

Plus de deux ans de crise

Un accord avec le Qatar était évoqué depuis plusieurs mois, alors que le salon de l’auto a traversé une période de grosses turbulences ces derniers temps. En raison de la pandémie et de la crise du secteur automobile, les édition 2020 et 2021 ont été annulées. Par ailleurs, la proposition de l’Etat de Genève de renflouer la manifestation ne s’était pas concrétisée, et la reprise annoncée de la manifestation par Palexpo avait finalement échoué.

(dra)

Ton opinion

32 commentaires