Le salon du mariage n'a rien prévu pour les homos

Actualisé

Le salon du mariage n'a rien prévu pour les homos

Le premier Salon genevois du
mariage s'ouvre ce soir aux Forces Motrices.

«Le schéma du mariage traditionnel est considéré comme has been par la communauté homo, indique Richard Bonjour, de l'association Dialogai. Les festivités gardent cependant toute leur importance dans le cadre de partenariats.»

Traiteurs et agences proposent déjà des voyages de noces et des prestations pour gays et lesbiennes. De son côté, l'un des responsables du magasine 360°, Philippe Alves, affirme que «de plus en plus de couples gays sont intéressés par les cérémonies et le mariage. Ne serait-ce que du point de vue des alliances.» Va-t-il aller au Salon du mariage pour autant? «Il serait intéressant d'y découvrir comment créer un pont entre l'univers marital hétéro et la communauté homo», conclut-il.

«Nous n'avons pas vraiment pensé aux couples homos pour notre première édition, admet Léonard Cohen, initiateur du Salon genevois du mariage. Mais il est vrai que c'est une catégorie de la population qui a bon goût et de l'argent.» Et d'affirmer que c'est un paramètre qui sera pris en compte pour la prochaine édition.

Le cadre chic offert par le Bâtiment des Forces Motrices, où se tient le salon jusqu'à dimanche, est riche en découvertes. Entre stands de bijoutiers, wedding planners, traiteurs et défilés, nul doute que les visiteurs, de tous bords, y trouveront leur compte.

Shahïn Ammane

Ton opinion