Vaud - Le sang pourrait bientôt manquer dans les hôpitaux

Publié

VaudLe sang pourrait bientôt manquer dans les hôpitaux

La Croix rouge suisse voit ses stocks disponibles pour les transfusions diminuer dangereusement.

par
Xavier Fernandez
Toute personne entre 18 et 60 ans, en bonne santé, peut donner son sang.

Toute personne entre 18 et 60 ans, en bonne santé, peut donner son sang.

Getty Images

Dans le canton de Vaud, les réserves de sang ont atteint un niveau critique. Les stocks ne suffisent plus que pour quelques jours. «Nous enregistrons actuellement une baisse d’environ 20% à 30% des dons», constate avec inquiétude la Croix rouge suisse (CRS). Et les prochaines vacances dété risquent d'exacerber la situation. Ainsi, la CRS exhorte la population à «prendre une heure» pour faire un don. De nombreuses collectes sont régulièrement organisées dans le canton et le Centre de prélèvement d’Épalinges est ouvert en tout temps. De plus, une grande collecte est prévue demain, mardi, à la salle communale de Nyon.

Le problème ne se borne toutefois pas uniquement au seul canton de Vaud. «Cette pénurie concerne nos 3 régions, à savoir Vaud, Valais et Berne. Si les HUG à Genève semblent également être en difficulté, ainsi que d’autres cantons suisses, nous sommes le plus grand des 11 services de transfusion du pays et nos besoins sont plus élevés puisque nous devons approvisionner deux grands hôpitaux universitaires, le CHUV à Lausanne et l’Inselspital à Berne», explique Véronique Coppey-Uster, chargée de communication Vaud-Valais.

Trop de restrictions?

Sur le principe, toute personne âgée de 18 à 60 ans, se sentant en bonne santé et pesant au moins 50 kg, peut donner son sang. Mais la liste des critères pouvant repousser un don est plutôt longue. Par exemple, il faut attendre au minimum trois jours après un passage chez le dentiste, six mois après un voyage dans un pays à risques, quatre mois après un tatouage ou encore quatre mois après un changement de partenaire. «C’est incroyable. Les trois dernières fois que j’ai essayé de donner mon sang, on m’a refusée. La dernière fois, c’était parce que j’étais anémique», explique une donneuse.

Les conditions d’éligibilité ne sont-elles pas trop strictes? «Ces critères sont établis par Transfusion CRS Suisse, notre faîtière, sur les recommandations de Swissmedic. Ils sont basés sur des statistiques permettant de minimiser le risque aussi bien pour les donneurs que pour les patients. Et il n’est pas question de les alléger sinon les risques pour les patients augmenteraient et on ne pourrait plus garantir la sécurité des produits sanguins que nous fournissons aux hôpitaux», rappelle Véronique Coppey-Uster.

Pour cette dernière, les critères ne constituent pas le frein le plus important pour le don de sang. «Ce sont les fausses informations en lien avec le don après la vaccination Covid qui nous posent plus de difficultés», souligne-t-elle. Et la CRS de rappeler, dans un communiqué: «En Suisse, toute personne vaccinée (Moderna/Pfizer) contre le coronavirus ne doit attendre que 48 heures avant de donner son sang». À noter que pour les personnes ayant présenté des symptômes après avoir été vaccinées, le délai est de 7 jours après la disparition des symptômes.

Pour prendre rendez-vous: reservation.jedonnemonsang.ch
Plus d’infos sur: www.jedonnemonsang.ch

Ton opinion