Les Diablerets (VD): Le sauvetage a duré près de douze heures
Actualisé

Les Diablerets (VD)Le sauvetage a duré près de douze heures

L'opération de sauvetage destinée à secourir l'un des deux riders pris dans une avalanche aux Diablerets vendredi a duré près de douze heures.

Les opérations visant à secourir l'un des deux snowboardeurs pris dans une avalanche vendredi aux Diablerets ont duré près de douze heures en raison des mauvaises conditions météorologiques. Le surfeur blessé, un Vaudois de 50 ans, a finalement été transporté vers minuit à l'hôpital.

Il était sorti vers midi du domaine skiable de Glacier 3000, depuis le glacier du Scex Rouge, en compagnie d'un autre snowboardeur, âgé de 19 ans, d'une skieuse de 45 ans et de deux skieurs de 52 et 19 ans. Et ce malgré les conditions météorologiques très mauvaises et le risque marqué d'avalanches, souligne la police cantonale dans un communiqué diffusé samedi.

Peu après, une avalanche a emporté les deux surfeurs sur près de 300 mètres sur une pente très raide. Les snowboardeurs sont parvenus à se dégager par eux-mêmes, mais l'un d'eux ne pouvait pas bouger en raison de blessures aux hanches et à un bras.

Pas de DVA

Les cinq personnes, des Suisses domiciliés dans la région, n'étaient pas équipés de détecteur de victime d'avalanche (DVA), de sonde, de pelle ni de couverture de survie, note la police.

Vers 17h00, l'absence de visibilité rendant impossible une évacuation par hélicoptère, des sauveteurs accompagnés de guides se sont rendus sur place à ski. Cette intervention a nécessité un treuillage de plusieurs centaines de mètres pour évacuer le blessé vers la cabane du Club alpin suisse des Diablerets au moyen d'une luge. Le blessé a été descendu vers minuit en téléphérique au col du Pillon, d'où il a été transporté en ambulance à l'hôpital de Monthey (VS).

Au total, quinze spécialistes de la colonne de secours des Diablerets, dont quatre guides, un équipage de la REGA composé de trois personnes, trois patrouilleurs et trois employés techniques de Glacier 3000 ainsi que deux gendarmes du poste des Diablerets ont été mobilisés.

(ats)

Ton opinion