Chine: Le scandale du lait frelaté fait tomber une tête
Actualisé

ChineLe scandale du lait frelaté fait tomber une tête

Le patron de l'Administration chinoise en charge du contrôle de qualité a démissionné lundi. Cette démission s'inscrit dans le cadre du scandale du lait contaminé à la mélamine.

Li Changjiang «a démissionné avec l'approbation du gouvernement après que des produits laitiers contaminés eurent rendu malades près de 13 000 enfants et en eurent tué trois», a affirmé l'agence officielle, qui ne comptabilise pas un 4e décès annoncé par les autorités locales dans le nord-ouest.

Selon Chine Nouvelle, M. Li a été remplacé par le secrétaire adjoint du Cabinet (gouvernement), Wang Yong, à la tête de l'Administration en charge du Contrôle de qualité, de l'Inspection et de la Quarantaine (AQSIQ).

Quelque 53 000 enfants au total ont dû être soignés dans le pays, dont près de 13 000 restaient hospitalisés lundi - 104 d'entre eux dans un état grave - après avoir consommé du lait frelaté à la mélamine, selon le ministère de la Santé. (ats)

Ton opinion