Actualisé 02.12.2007 à 17:34

Le scrutin russe marqué par quelques épisodes insolites

Le président tchétchène se rend aux urnes sans passeport. Un cosmonaute russe vote depuis l'espace. Le patron de Chelsea passe sept heures en avion pour voter en extrême-Orient russe.

Les législatives ont été marquées par quelques épisodes insolites.

Le président pro-russe de Tchétchénie Ramzan Kadyrov s'est présenté dimanche dans un bureau de vote de son village natal, Tsentoroï, entouré de gardes du corps, mais sans pièce d'identité, a constaté un journaliste de l'AFP. Il s'est étonné d'être soumis à cette obligation car «tout le monde le connaît».

Les scrutateurs refusant de le laisser voter, M. Kadyrov a demandé à un proche de lui apporter son passeport.

Après avoir voté, le président tchétchène, qui ne cache pas son engagement en faveur du président Vladimir Poutine, s'est mis à danser en pleine rue une danse caucasienne, la lezguinka, avec sa soeur Zoulaï.

Depuis l'espace

Le cosmonaute russe Iouri Malentchenko, en mission à bord de la Station spatiale internationale (ISS), a voté depuis l'espace. Il a indiqué son choix à un homme de confiance sur Terre lors d'une liaison de communication «secrète» avec le Centre de contrôle près de Moscou, a confié un responsable du centre russe d'entraînement des cosmonautes.

«Nous avons un bureau de vote où les observateurs étrangers sont deux fois plus nombreux que les électeurs. Il se trouve sur l'ISS», a ironisé samedi le chef de la Commission électorale centrale Vladimir Tchourov, dans une allusion aux deux coéquipiers américains de M. Malentchenko.

Restaurant sibérien

Le milliardaire russe Roman Abramovitch, propriétaire du club de football britannique Chelsea, a parcouru 6000 km en avion depuis Moscou pour voter dans la région de Tchoukotka (Extrême-Orient russe), dont il est gouverneur, a indiqué à l'AFP son porte-parole.

Le président russe Vladimir Poutine, attendu pendant plus de cinq heures par plusieurs dizaines de journalistes, a fini par arriver dans son bureau de vote à Moscou, accompagné de son épouse Lioudmila, vers 13h00 locale.

Après avoir rempli leur devoir de citoyens, le président et sa femme ont effectué une visite surprise dans un restaurant sibérien choisi au hasard par Lioudmila Poutine, a rapporté l'agence Itar- Tass. Le président a demandé s'il y avait des places libres. Le maître d'hôtel lui a répondu: «Pour vous, nous en avons toujours».

Homosexuels arrêtés

Treize homosexuels ont été interpellés à Moscou après avoir tenté de voter dans le bureau de vote du maire de la capitale Iouri Loujkov, connu pour ses propos homophobes, a raconté à l'AFP l'un d'eux.

Le petit groupe entendait «protester collectivement» contre le maire et contre «tous les partis», a-t-il expliqué, précisant avoir écrit sur son bulletin de vote «Non aux homophobes, non à Loujkov». Les treize personnes ont été relâchées quelques heures plus tard. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!