Publié

BerneLe second vote de Moutier fixé au 28 mars

Validée par le Conseil municipal prévôtois, la date sur l’appartenance cantonale de la Ville de Moutier a été fixée le 28 mars 2021.

Les citoyens de Moutier (BE) voteront une nouvelle fois sur leur appartenance cantonale le 28 mars 2021. La conférence tripartite, qui siège sous l’égide de la Confédération, a retenu cette date (photo symbolique).

Les citoyens de Moutier (BE) voteront une nouvelle fois sur leur appartenance cantonale le 28 mars 2021. La conférence tripartite, qui siège sous l’égide de la Confédération, a retenu cette date (photo symbolique).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La Ville de Moutier (BE) se prononcera le 28 mars 2021 une seconde fois sur son appartenance cantonale et son éventuel transfert dans le canton du Jura. Le vote du 18 juin 2017 avait été annulé en raison d’irrégularités. Le choix de la date de ce scrutin, qui fera l’objet d’une surveillance encore plus étroite que lors du premier vote, convient aux autorités prévôtoises.

La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) Karin Keller-Sutter a présidé mardi cette conférence tripartite à laquelle ont participé des délégations des gouvernements jurassien et bernois. Une délégation du Conseil municipal de Moutier avait été invitée pour discuter de la date du vote, a précisé jeudi le DFJP.

La date est un compromis helvétique entre les différents acteurs. Le gouvernement bernois et le Conseil municipal prévôtois étaient en désaccord sur le choix de cette date. Alors que la Municipalité de Moutier proposait le 9 mai 2021, le Conseil exécutif bernois avait avancé en début d’année la date du 7 février 2021.

«Meilleure solution»

«Il n’y a ni perdant ni gagnant, tout le monde a fait un pas», a expliqué à Keystone-ATS Jean-Christophe Geiser, chargé du dossier jurassien à l’Office fédéral de justice (OFJ). «Il s’agit de la meilleure solution», a-t-il ajouté ne cachant toutefois pas que les négociations n’ont pas toujours été faciles.

Le choix de la date convient à la Ville de Moutier. «C’est un sentiment de soulagement qui nous anime», a déclaré Valentin Zuber, président de la délégation aux affaires jurassiennes de la cité prévôtoise. Le conseiller municipal a salué l’implication plus importante de la Confédération dans ce dossier sensible.

L’élu autonomiste estime que les mesures pour organiser un vote irréprochable seront mises en place d’ici la fin de l’année. Cela permettra de mener une campagne du 1er janvier au 28 mars.

Les mouvements de lutte autonomiste et anti-séparatiste ont aussi exprimé leur satisfaction après avoir pris connaissance de la date du 28 mars. «Moutier ville jurassienne» se réjouit qu’une solution ait été trouvée pour une votation dans un délai raisonnable et rapide. Les comités de «Moutier-Prévôté» et «Moutier-Résiste» parlent eux de soulagement et de satisfaction.

Les modalités de l’organisation du nouveau vote sur un éventuel transfert de la cité prévôtoise ont été finalisées et approuvées. Le contrôle approfondi du registre électoral sera poursuivi. Il va s’effectuer conjointement par la Chancellerie d’État bernoise et la Chancellerie de Moutier avec si nécessaire la médiation de l’OFJ.

Sécurisation du vote

Le contrôle du registre électoral de Moutier doit permettre de prévenir les domiciliations fictives et le tourisme électoral. Des irrégularités avaient été constatées lors du vote du 18 juin 2017 par la préfecture du Jura bernois, puis confirmées par le Tribunal administratif.

Outre les mesures déjà prises pour le premier vote en 2017, comme l’envoi d’observateurs fédéraux, la conférence tripartite a adopté de nouvelles mesures: la remise du matériel de vote à des personnes séjournant dans des hôpitaux ou des homes sera protocolée et il y aura un seul container, scellé par l’OFJ, à l’Hôtel de Ville pendant les trois semaines précédant le vote.

L’OFJ sécurisera et adressera le matériel de vote aux citoyens de Moutier, surveillera le dépouillement et procédera à un contrôle systématique des cartes de légitimation. «Nous avons pris un luxe de précautions pour une commune de 8000 habitants», a souligné Jean-Christophe Geiser, qui estime qu’il s’agit d’un cas unique et exceptionnel.

Comme une votation fédérale est prévue le 7 mars, et afin d’éviter toute confusion, le matériel de vote relatif à la votation du 28 mars sera envoyé le samedi 6 mars par courrier.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!