Le secret honteux des grandes œuvres caritatives
Actualisé

Le secret honteux des grandes œuvres caritatives

LOS ANGELES – La Fondation Gates soutient des sociétés qui rendent malades les enfants qu'elle soigne.

La Fondation Bill & Melinda Gates cultive le paradoxe, selon le Los Angeles Times. Elle vole au secours de l'enfance malade avec les revenus de sa fortune de 65,5 milliards de dollars (82 milliards de francs) qu'elle a placée dans des entreprises qui provoquent les maladies des enfants qu'elle soigne.

Au Niger, la fondation du patron de Microsoft aide les enfants souffrant de troubles respiratoires. Or elle a acheté pour 423 millions de dollars (529 millions de francs) de titres ENI, Royal Dutch Shell, Exon Mobil, Chevron et Total. Ces sociétés sont responsables des émissions de gaz qui déclenchent une vague de bronchites et d'asthme dans la région. La fondation détient des participations dans de nombreuses entreprises qui contreviennent aux normes écologiques, opèrent des discriminations professionnelles, violent les droits des salariés et ne remplissent pas les critères de responsabilité sociale. Pour Paul Hawken, du groupe Natural Capital Institute, c'est là le «secret honteux» de beaucoup de grandes oeuvres caritatives.

«Les fondations subventionnent des organismes qui s'efforcent de construire l'avenir, mais, par leur investissement, elles hypothèquent cet avenir.»

Cette pratique peu scrupuleuse récompense les mauvaises pratiques. Les choses changent. Depuis peu, de nombreuses fondations ont adopté des principes qui assurent une cohérence entre leurs placements et leur mission.

(gim)

Ton opinion