Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon est arrivé à Bagdad
Actualisé

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon est arrivé à Bagdad

Bagdad - Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, est arrivé jeudi à Bagdad pour une visite surprise.

Il doit y rencontrer le premier ministre Nouri al-Maliki, et d'autres membres du gouvernement, des députés et des représentants des différents partis.

La visite a été annoncée par Saïd Arikat, porte-parole de l'ONU en Irak. Elle s'inscrit dans la cadre de la tournée de 10 jours que le secrétaire général des Nations Unies effectue au Proche-Orient, où il doit notamment rencontrer au Caire vendredi et samedi le président égyptien Hosni Moubarak et le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa.

Il doit ensuite se rendre dans les territoires occupés, en Israël, en Jordanie, en Arabie saoudite et au Liban.

Il s'agit de la première visite de Ban Ki-moon au Proche-Orient depuis sa prise de fonctions en janvier. La dernière visite d'un secrétaire général des Nations Unies en Irak remontait à novembre 2005, lorsque le prédécesseur de Ban Ki-moon, Kofi Annan, s'était rendu à Bagdad.

Plan irakien ambitieux

Le 16 mars, le vice-président irakien, Adel Abdul Mahdi, a présenté à New York un plan quinquennal ambitieux pour restaurer l'économie du pays dévasté par la guerre, appelant la communauté internationale à y répondre par des engagements d'aide et d'effacement de la dette.

M. Mahdi co-présidait une conférence internationale réunie à l'initiative du secrétaire général de l'ONU, sur le Contrat international d'objectifs pour l'Irak (ICI), lancé en juillet entre Bagdad et les Nations unies avec le soutien de la Banque mondiale.

Aux termes du contrat d'objectifs, l'Irak s'est engagé à traiter équitablement tous ses groupes ethniques, notamment en répartissant entre eux les revenus du pétrole. Il s'est également engagé à combattre la corruption et à pratiquer bonne gouvernance et rigueur budgétaire.

Soldats US tués

Trois soldats américains ont été tués mercredi au cours de combats, à Bagdad et dans la province d'al-Anbar (ouest), a annoncé jeudi l'armée américaine. L'un d'entre eux a été tué par des tirs au cours d'une patrouille dans l'ouest de Bagdad. Les deux autrs ont trouvé la mort au cours «d'opérations de combat», dans la province d'al-Anbar, le foyer de l'insurrection sunnite.

(ats)

Ton opinion