Conférence de Copenhague: Le secrétaire général de l'ONU veut un traité sur le climat en 2010
Actualisé

Conférence de CopenhagueLe secrétaire général de l'ONU veut un traité sur le climat en 2010

Ban Ki-moon a reconnu que l'accord conclu à Copenhague sur le climat n'allait pas assez loin.

Il a exhorté lundi les dirigeants du monde à s'entendre pour parvenir l'an prochain à un traité légalement contraignant. Ban Ki-moon a aussi exhorté les pays riches à contribuer à un fonds financier pour aider les pays pauvres à lutter contre le réchauffement climatique.

«Je suis conscient du fait que le résultat de la conférence de Copenhague, y compris l'Accord de Copenhague, ne vont pas aussi loin que beaucoup l'auraient espéré,» a dit le secrétaire général à la presse à New York à son retour de la capitale danoise. «Néanmoins, c'est un début - un début essentiel (...) Nous avons fait un pas important dans la bonne direction», a-t-il ajouté.

M. Ban a appelé les dirigeants du monde à «s'engager directement dans la recherche d'un traité mondial légalement contraignant sur le réchauffement climatique en 2010». Il a estimé que le défi pour l'ONU consisterait à mobiliser la volonté politique nécessaire et à la traduire en actes.

Le chef de l'ONU a déclaré qu'il créerait au début de l'année prochaine un comité de haut niveau sur le développement et le réchauffement climatique pour traiter de ces questions. Il a précisé que le GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) rendrait un nouveau rapport en 2014 sur l'impact du réchauffement de la planète.

Les laborieuses tractations de Copenhague n'ont abouti qu'à un accord politique de trois pages, non contraignant et duquel les données chiffrées essentielles sont absentes.

(ats/ap)

Ton opinion