Le Segway a reçu le feu vert pour rouler en Suisse
Actualisé

Le Segway a reçu le feu vert pour rouler en Suisse

Original et écolo, un nouveau mode
de locomotion a acquis le droit de fouler le bitume suisse: le Segway.

Les aficionados de ce drôle d'engin électrique attendaient la nouvelle depuis presque trois ans. Le Segway a reçu le feu vert de l'Office fédéral des routes avant-hier. Le boom semble assuré: «Il y a pas mal d'acheteurs qui attendaient l'homologation», assure Dominique Schönbächler, de LocoEmotion à Fleurier (NE). Cette trottinette gyroscopique, qui se met en mouvement d'une simple impulsion du corps, pourra circuler sur les routes et les pistes cyclables. «En principe, le Segway ne sera pas autorisé dans les zones piétonnes, mais chaque ville peut émettre des exceptions», espère la revendeuse officielle pour la Suisse romande. Avec sa limite à 15 km/h et ses 35 kilomètres d'autonomie, ce deux-roues propre est parfaitement adapté aux balades touristiques. Il fait également le bonheur des entreprises: «Plus de 600 corps de police ou sociétés de sécurité dans le monde utilisent déjà ce moyen de locomotion douce», rappelle Dominique Schönbächler.

Pour conduire le Segway, il faut avoir 16 ans et disposer d'un permis A1 (motocycles légers), mais nul besoin de casque. Reste le prix de l'engin, qui n'est pas à la portée de toutes les bourses: 8990 fr. auxquels il faut ajouter le «kit suisse» (des phares et un support de plaque d'immatriculation, environ 750 fr.) et une assurance RC (80 fr. par an).

(phf)

Ton opinion