Actualisé 09.01.2009 à 05:39

Costa Rica

Le séisme fait au moins quatre morts

Un séisme d'une magnitude de 6,2 sur l'échelle de Richter a fait au moins quatre morts, plus de 200 blessés et des dégâts importants jeudi au Costa Rica.

Le séisme a provoqué des scènes de panique et l'évacuation d'immeubles dans la capitale, San José.

Deux fillettes de sept et onze ans ont péri dans un glissement de terrain provoqué par le séisme, a constaté un journaliste de l'AFP. Elles vendaient des sucreries sur le bord de la route à Dulce Nombre de Poas, à une trentaine de km de San José, non loin de l'épicentre du tremblement de terre. Leurs corps ont été dégagés par des riverains et des policiers.

Une femme est décédée d'une crise cardiaque à Moravia, un quartier de San José. Une quatrième victime, une fillette douze ans, est morte sous les décombres de sa maison à Fraijanes, près du volcan Poas, selon les médias locaux.

Aéroport fermé

Le président de la République Oscar Arias a confirmé trois des quatre morts dans une conférence de presse. Le chef de la Commission nationale d'urgences (CNE) Daniel Gallardo a décrété une «alerte rouge» dans la région centrale du pays, dont la capitale, San José.

L'aéroport international Juan Santamaria de la capitale a suspendu ses vols par précaution, a annoncé un de ses porte-parole.

Selon la CNE, des personnes sont bloquées dans leurs maisons. Des dommages, notamment dans l'infrastructure électrique, ont été recensé dans 42 localités. Plus de 200 personnes ont été blessées et quelque 300 touristes sont isolés dans un hôtel de Varablanca, près du volcan Poas, où se situe l'épicentre du séisme.

Risques de glissements de terrain

«Des fissures et autres dégâts ont été constatés dans des édifices publics, des églises, et sur des routes», a également déclaré à l'AFP le porte-parole de la CNE, Reinaldo Carballo. Les zones les plus touchées se situent près de San José, «à Alajuela et Heredia».

Les autorités ont mis en garde les automobilistes contre les dangers d'effondrements de routes et de glissements de terrain dans les zones montagneuses de cette région, où des répliques étaient encore enregistrées plusieurs heures après les premières secousses.

Le séisme s'est produit à 13h19 locales (20h19 en Suisse) et a duré une quarantaine de secondes. Il a été évalué à 6,2 sur l'échelle de Richter par l'Observatoire vulcanologique et sismologique du Costa Rica et par l'Institut de géophysique américain (USGS).

Site touristique

Son épicentre a été localisé à 30 km de profondeur à proximité du volcan Poas, un des principaux sites touristiques du pays, à 35 km au nord-est de la capitale.

La secousse a été ressentie dans l'ensemble du pays ainsi qu'au Nicaragua, selon les autorités du pays voisin.

Dans la capitale, des bâtiments publics ont été évacués, tels celui du ministère des Finances. De nombreux habitants, certains pris de panique, se sont précipités dans les rues. L'électricité a été coupée dans une partie de la ville et les réseaux de téléphonie mobile ont rapidement été saturés, ont constaté les journalistes de l'AFP.

Les piscines débordent

Les secousses ont été tellement fortes que les piscines ont débordé, selon des témoins qui ont déclaré ne jamais avoir «rien vu de pareil depuis 30 ans».

Un séisme d'une magnitude de 4 sur l'échelle de Richter avait déjà été enregistré mercredi près du Poas et ressentie à San José, sans causer ni victimes ni dégâts. Plus de 4700 séismes ont été enregistrés au Costa Rica en 2008, mais une soixantaine seulement ont été ressentis par la population.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!