Chili: Le séisme va coûter cher aux assureurs
Actualisé

ChiliLe séisme va coûter cher aux assureurs

Swiss Re évalue à quelque 500 millions de dollars (538 millions de francs) avant impôts sa charge liée au séisme survenu au Chili le 27 février. Celle touchant à la tempête Xynthia en Europe s'élève pour le réassureur zurichois à environ 100 millions de dollars.

La facture liée à la catastrophe qui a frappé le Chili sera comprise entre 4 et 7 milliards de dollars pour l'ensemble de la branche de l'assurance, a indiqué Swiss Re mercredi. Xynthia, qui a sévi du 26 au 28 février, devrait coûter elle entre 2 et 3,4 milliards de dollars au secteur, selon des estimations du leader mondial de la branche Munich Re.

«Au Chili, il est courant pour les propriétaires de biens hypothéqués, de biens commerciaux et industriels d'acheter une assurance contre les séismes», explique le réassureur.

Le dernier tremblement de terre entraînera d'importantes demandes de compensation pour les dommages subis et l'interruption d'activité. Ces compensations permettront une rapide reprise économique, précise Swiss Re.

Le réassureur zurichois a souligné que les estimations de coûts annoncées pourraient être revues à la hausse.

Titre peu secoué

Le séisme, d'une magnitude de 8,8 sur l'échelle de Richter, a touché les côtes chiliennes sur environ 600 kilomètres le 27 février, provoquant des dégats sur des centaines de milliers de bâtiments, malgré les normes antisismiques en vigueur dans le pays, rappelle Swiss Re. Le tremblement de terre et le tsunami ont fait 497 morts identifiés et plusieurs centaines de disparus, selon le dernier bilan.

Swiss Re a déjà publié ses résultats 2009 le mois dernier. Le groupe zurichois a dégagé un bénéfice net de 506 millions de francs l'an dernier, renouant avec les chiffres noirs, après une perte de 864 millions en 2008.

Les réactions des investisseurs ont été brièvement nerveuses à la Bourse suisse. Après une baisse de près de 3% dans les premiers échanges, le titre Swiss Re est rapidement reparti à la hausse, ne cédant plus que 0,6% à 49,9 francs à 10h55 au Swiss Market Index (SMI). L'indice des valeurs vedettes évoluait lui-même sous la barre (-0,21% à 6853,86 points).

Bénéfice aussi pour Munich Re

De son côté, son grand concurrent Munich Re s'attend à un coût total de 500 millions d'euros (731 millions de francs) pour les deux catastrophes, dont 100 millions pour Xynthia, a averti mercredi le groupe dans un communiqué.

Numéro un mondial du secteur devant Swiss Re, le réassureur allemand a d'autre part annoncé un bénéfice net supérieur à 2 milliards d'euros pour l'exercice 2010, en dépit des deux catastrophes récentes.

L'an dernier, pauvre en catastrophes naturelles, le bénéfice net a atteint 2,56 milliards d'euros, a confirmé Munich Re, qui avait déjà publié des chiffres préliminaires. (ats)

Ton opinion