Le Sénat américain rejette un projet de loi anti-guerre
Actualisé

Le Sénat américain rejette un projet de loi anti-guerre

Washington - Le Sénat américain a bloqué mercredi la dernière tentative des démocrates opposés à la guerre en Irak pour enrayer la stratégie du président Bush.

Les sénateurs ont rejeté une mesure visant à limiter le nombre de soldats sur le terrain.

Le Sénat, qui compte 100 membres, a voté à 56 voix contre et 43 pour cette mesure qui proposait que les périodes de repos des soldats soient aussi longues que leur présence au combat. Mais il fallait une majorité qualifiée de 60 voix pour que la loi soit adoptée.

Selon ses détracteurs, ce projet de loi, proposé par le sénateur démocrate James Webb, était en fait une tentative déguisée pour limiter le nombre de troupes en Irak. Ses défenseurs, tout en reconnaissant qu'une telle loi aurait eu pour effet de limiter le nombre de soldats sur le terrain, affirmaient qu'il était vital d'alléger la pression sur l'armée américaine.

"Nous ne pouvons pas continuer à regarder la guerre et les gens qui combattent et qui meurent en faisant la guerre comme des abstractions, comme des pions, comme des objets", a estimé l'un des défenseurs républicains du projet, Chuck Hagel.

Pour d'autres républicains, au contraire, une telle loi aurait constitué une forme de reddition. Elle aurait été "dangereuse", a estimé le sénateur John McCain, candidat républicain à la Maison Blanche en 2008.

Un autre républicain, John Warner, pourtant critique envers la stratégie américaine en Irak, a souligné qu'une telle mesure aurait interféré avec le redéploiement progressif des effectifs annoncé la semaine dernière par le président Bush. Ce dernier a annoncé que la présence américaine en Irak reviendrait d'ici mi-2008 à environ 130'000 hommes, le niveau d'avant janvier 2007 où il avait ordonné l'envoi de renforts, qui a selon lui porté ses fruits.

SDA/ATS

Ton opinion