Le sénateur Barack Obama réussit la passe de trois
Actualisé

Le sénateur Barack Obama réussit la passe de trois

Le sénateur de l'Illinois Barack Obama a remporté les trois consultations organisées samedi pour départager les rivaux démocrates. Il a battu sa rivale Hillary Clinton dans l'Etat de Washington, le Nebraska et en Louisiane.

Il a battu sa rivale Hillary Clinton dans l'Etat de Washington, le Nebraska et en Louisiane.

Selon des chaînes de télévision américaines, M. Obama a obtenu 68 % des voix dans les deux premiers Etats, où étaient organisés deux caucus (assemblée d'électeurs). Il a également remporté les primaires de Louisiane, avec 54 % des suffrages contre 38 % pour Hillary Clinton.

78 délégués étaient en jeu dans l'Etat de Washington, 56 en Louisiane et 24 dans le Nebraska. Ces délégués doivent être répartis à la proportionnelle.

Revers pour John McCain

Côté républicain, le grand favori John McCain a subi un revers en étant distancé dans le Kansas par l'ancien gouverneur de l'Arkansas Mike Muckabee. Ce dernier, soutenu par la droite chrétienne, a nettement remporté avec 60 % des suffrages les caucus du Kansas qui donnaient au vainqueur 36 délégués pour la convention.

Ces résultats montrent que John McCain peine à rallier les éléments les plus conservateurs de son propre parti.

M. Huckabee refuse de s'avouer vaincu dans la course à l'investiture républicaine. "Les gens réalisent qu'il y a encore un choix à faire", a-t-il déclaré. "Cela confirme ce que nous disons depuis longtemps: cette course est loin d'être terminée", a-t-il ajouté.

Les républicains organisaient également des caucus dans l'Etat de Washington et des primaires en Louisiane dont les résultats étaient attendus en soirée.

Légère avance d'Obama

Après le match nul du "super mardi", Hillary Clinton et Barack Obama se livrent à une lutte à couteaux tirés pour gagner le plus grand nombre de délégués. Mardi, M. Obama avait remporté treize Etats contre huit (dont la Californie et New York) à Mme Clinton.

On ignore pour l'heure combien de délégués reviendront à chacun dans ces Etats, mais les deux candidats sont globalement à égalité désormais en termes de délégués "engagés", même si l'un et l'autre sont loin du chiffre décisif de 2025 délégués nécessaires pour être assuré d'être désigné candidat.

Au niveau national, un nouveau sondage de "Newsweek" place M. Obama légèrement en tête devant la sénatrice de New York avec 42 % des intentions de vote, contre 41 % à Mme Clinton. Et 17 % des 1394 personnes interrogées les 6 et 7 février se disaient indécises.

Des primaires devaient se dérouler dimanche côté démocrate dans le petit Etat du Maine pour 24 délégués. M. Obama et Mme Clinton y ont fait campagne samedi.

Appui de Bush

Mardi, des primaires se dérouleront autour de la capitale fédérale, en Virginie (83 délégués), dans le Maryland (70), et dans la ville de Washington (15). Le gouverneur démocrate de Virginie, Tim Kaine, a apporté samedi son soutien à Barack Obama.

Côté républicain, le sénateur John McCain, qui a le champ libre après l'abandon de Mitt Romney mais reste encore très contesté par certaines franges de son parti, a reçu vendredi un appui tacite du président américain Georges W. Bush.

Devant un parterre de conservateurs fervents, M. Bush a appelé le parti à faire corps autour de celui du candidat que choisira le parti républicain. Sans nommer M. McCain, qui était l'un de ses rivaux en 2000, Bush a présenté les élections comme un referendum sur sa politique en Irak.

Mike Huckabee, vainqueur surprise dans l'Iowa et dans six autres Etats, a reçu le soutien de James Dobson, fondateur d'un groupe évangélique influent. (ats)

Ton opinion