Infidélité publique: Le sénateur du Nevada présente des excuses pour avoir trompé sa femme

Actualisé

Infidélité publiqueLe sénateur du Nevada présente des excuses pour avoir trompé sa femme

Le sénateur du Nevada John Ensign s'est excusé pour la relation extraconjugale qu'il a eue il y a un an avec sa conseillère de campagne Cindy Hampton.

Mais le républicain ne souhaite faire aucun commentaire supplémentaire sur cette affaire si elle doit faire l'objet d'une enquête.

Il a réagi vendredi soir dans un communiqué aux injonctions de l'association des Citoyens pour la responsabilité et l'éthique (CREW), basée à Washington, qui réclame effectivement une enquête à son sujet.

«Je sais qu'il y a des questions pour lesquelles les gens veulent connaître les réponses concernant ma liaison avec Cindy Hampton», a admis John Ensign, mais «si des investigations devaient être lancées, j'ai confiance dans le fait qu'elles tourneront en ma faveur et que des réponses seront apportées à ces questions».

«Je suis vraiment désolé que cette question ait causé énormément d'embarras et de douleur à ma famille, aux Hampton et à bon nombre de mes partisans», a-t-il ajouté, «je reste déterminé à travailler dur pour la population du Nevada et les dossiers importants au Sénat».

Il a quitté ses fonctions à la direction du Parti républicain après avoir avoué avoir trompé sa femme mardi et déclaré que c'était «la pire chose (qu'il ait) faite de toute (sa) vie». Le sénateur appartenait au mouvement des «Gardiens de la Promesse», engagé dans la défense et protection du mariage chrétien.

Des documents fédéraux montrent qu'une femme de son équipe politique a obtenu une promotion et une augmentation à l'époque de cette aventure, fin 2007. Ils signalent aussi une précédente liaison, datant de 2002.

L'affaire Ensign tombait particulièrement mal pour le Grand Old Party, qui peine à se remettre de la «claque» Obama. Le sénateur, grand communicant et collecteur de fonds, numéro quatre républicain à la chambre haute, ne cachait pas ses ambitions nationales. Très populaire au Nevada mais quasiment inconnu ailleurs, il caressait l'idée de concourir pour l'élection présidentielle de 2012 et s'était à cet effet rendu en Iowa, Etat donnant traditionnellement le top-départ des primaires.

Quelques jours après le sénateur Ensign, un autre républicain de premier plan, le gouverneur de Caroline du Sud Mark Sanford, a confessé en juin avoir été infidèle à son épouse, avec une femme en Argentine. Quant à un autre espoir du GOP, l'ex-candidate à la vice-présidence de John McCain Sarah Palin, elle est soupçonnée de violations du code de l'éthique. Elle a prévu de démissionner de son poste de gouverneur de l'Alaska dimanche, peut-être pour préparer la présidentielle de 2012.

(ap)

Ton opinion