Actualisé

Vacances en Egypte«Le serveur du bar de l'hôtel a violé ma fille»

Les vacances en Egypte d'une famille zurichoise ont viré au drame. Le 24 avril dernier, un barman de leur hôtel a abusé de la fille aînée après une soirée en boîte.

par
Olivia Fuchs
La famille zurichoise logeait à l'Albatros Palace Resort à Hurghada (Egypte).

La famille zurichoise logeait à l'Albatros Palace Resort à Hurghada (Egypte).

«Nous voulons que justice soit faite. Les autres parents doivent être mis en garde», affirme Nicole*. Interrogée par «Blick», la mère de famille âgée de 51 ans revient sur ce qui s'est passé en avril dernier pendant leurs vacances à Hurghada. Elle, son petit ami de 34 ans et ses deux filles de 21 ans et de 16 ans s'étaient rendus en Egypte pour y passer cinq jours au soleil.

Le soir du 24 avril, un serveur du bar de l'hôtel leur a montré le port d'Hurghada. «Plus tard, nous l'avons croisé dans la disco Papas Beach. Nous sommes rentrés quand ma fille adolescente s'est sentie fatiguée. Ma fille aînée et le serveur sont restés encore un moment», raconte Nicole.

La soirée a viré au drame lorsque la jeune Zurichoise a souhaité rentrer. «Le serveur a dit à ma fille qu'il n'y avait plus de taxis. Ensuite, il lui a dit qu'il voulait juste aller chercher une veste chez lui. Il l'a invitée à rentrer dans son appartement en affirmant que c'était trop dangereux pour elle d'attendre seule dehors», explique la quinquagénaire. Selon celle-ci, l'Egyptien aurait ensuite verrouillé l'appartement avant de violer sa fille. Vers 3h40, la jeune femme a envoyé un SMS à sa mère pour lui dire qu'elle rentrait en taxi et qu'elle n'en pouvait plus. «Quand elle m'a dit ce qui s'était passé, j'ai pleuré toute la nuit», affirme Nicole.

Le lendemain, la famille a porté plainte contre l'employé de l'hôtel. Au cours de l'interrogatoire, celui-ci a rejeté toutes les accusations. Mais selon son frère, il aurait déjà violé deux autres touristes. «Il m'a dit qu'il avait déjà été viré de deux hôtels différents pour ça», raconte l'ami de Nicole. Le procès a été fixé fin mai. L'Egyptien de 28 ans risque la peine de mort.

* Prénom d'emprunt.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!