Genève: Le Service des contraventions dépassé
Actualisé

GenèveLe Service des contraventions dépassé

Avec plus de 400 coups de fil par jour et 18'000 amendes délivrées par an, l'organisme n'arrive plus à suivre.

par
tpi

Croulant sous le poids des demandes et réclamations en tous genres, les 60 collaborateurs du Service des contraventions de l'Etat de Genève ont bien du mal à suivre.

«Cela fait plus de deux semaines que j'essaie de joindre, au moins une fois par jour, le Service des contraventions, car j'ai payé à double, par erreur, une amende», raconte une automobiliste à la «Tribune de Genève». Et d'ajouter: «Je tombe systématiquement sur un répondeur qui me dit que toutes les lignes sont occupées. J'ai eu vent de leur adresse e-mail par une connaissance. Et là encore, je n'ai pas reçu de réponse. Que faut-il faire?»

Le quotidien genevois relate en effet que le service ne parvient plus à répondre à toutes les demandes dans un délai raisonnable.

Conscient de cette situation, le chef de la Sécurité, Pierre Maudet, confie à la «Julie»: «Plusieurs problèmes ont été relevés sur ce service qui fonctionne beaucoup en accordéon, soit avec de grosses différences au niveau des flux de demandes entrants.» Le magistrat se veut néanmoins rassurant. D'une part, une nouvelle directrice vient tout juste de prendre ses fonctions afin d'améliorer la gestion du service, et d'autre part le magistrat indique qu'une discussion est en cours afin d'améliorer la communication avec les usagers, notamment via internet.

Ton opinion