Actualisé 29.09.2011 à 14:41

Consommation

Le sex-toy version chaste

Un entrepreneur juif vend des accessoires sexuels destinés à sa communauté sur le Net. Paradoxalement, l'homme dit vouloir lutter contre l'indécence.

de
cst
Dans le monde, les ventes d'accessoires érotiques se portent toujours bien quelle que soit la conjoncture économique.

Dans le monde, les ventes d'accessoires érotiques se portent toujours bien quelle que soit la conjoncture économique.

Gavriel, juif orthodoxe de 25 ans vivant dans le New Jersey (USA), vient de lancer un site internet permettant de commander des joujoux sexuels, de la lingerie et des lubrifiants. Jusque là rien d'original. Hormis le packaging. Lassé par l'imagerie pornographique couramment utilisée dans le commerce érotique, l'entrepreneur propose des articles livrés sans prospectus douteux dans des emballages sobres et discrets.

La mission de KosherSexToys est de «fournir à des adultes mariés des produits qui les aideront à parfaire leurs moments intimes sans être heurtés par des images ou des textes indécents», a expliqué Gavriel, qui ne donne jamais son nom de famille, au quotidien israélien «Haaretz». C'est en cherchant lui-même à se procurer des accessoires érotiques que le jeune homme et sa femme ont eu cette idée: «Nous estimons que seules deux personnes ont leur place dans la chambre à coucher; y introduire des images d'autres personnes ne peut que nuire au couple.»

Outre la vente d'articles, le site propose également aux internautes les conseils d'un sexologue. La paire de menottes à fourrure est déjà un best-seller aux dires de l'entrepreneur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!