«Red Sparrow»: Le sexe, arme d'une guerre froide d'un nouveau type
Actualisé

«Red Sparrow»Le sexe, arme d'une guerre froide d'un nouveau type

Dans le film «Red Sparrow», Jennifer Lawrence incarne une ancienne danseuse étoile russe devenue espionne.

par
Marine Guillain

Moineau. C'est la traduction de «sparrow». Et c'est le nom qui est donné aux espions russes qui ont suivi une formation bien spécifique pour apprendre à manipuler l'ennemi en utilisant leur corps. Lorsque Dominika (Jennifer Lawrence) voit sa carrière de ballerine brisée net après une chute, elle est recrutée par son oncle Ivan (Matthias Schoenaerts) pour être formée par les services ­secrets. La jeune femme découvre que l'institution se rapproche davantage d'une «école de putes», où l'on s'entraîne à se déshabiller sans broncher, et à coucher sur commande. Le tout devant ses petits camarades.

Une fois ce charmant concept assimilé, on craint que «Red Sparrow» ne soit une succession de missions où Jennifer Lauwrence va se mettre à poil et user de tous ses atouts pour arriver à ses fins. Heureusement, Dominika n'est pas comme ça. Elle devra choisir son camp entre les Russes et les Américains, et trouver un moyen d'échapper à ceux qui la tiennent par la menace.

Francis Lawrence (saga «Hunger Games») signe ici un long métrage d'espionnage pur et dur, violent, avec un casting fort de grands noms (Joel Edgerton, Charlotte Rampling, Jeremy Irons... qui jouent tous des Russes!). Il remplit son rôle de divertissement, mais ne brille pas par son originalité. Dans cette catégorie, on gardera plutôt en tête le provocant «Atomic Blonde» de David Leitch, sorti l'été dernier.

«Red Sparrow» De Francis Lawrence. Avec Jennifer Lawrence, Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts. Sortie mercredi 4 avril 2018. ***

«Red Sparrow» De Francis Lawrence. Avec Jennifer Lawrence, Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts. Sortie mercredi 4 avril 2018. ***

Ton opinion