Actualisé 18.04.2017 à 14:16

Le Blu-ray de la semaineLe sexe entre les jambes de Siffredi? Démoniaque!

Avertissement: «Rocco» n'est pas un film de cul. Mais en dévoilant un peu de l'âme du dieu vivant du porno, il risque de vous laisser sur le vôtre, de cul.

de
Catherine Magnin

Un plan d'ouverture sur l'engin, au repos, du monsieur, et basta! «Rocco» balaie vite l'objet de toutes les curiosités pour plonger dans le vif du sujet: la manière dont l'étalon italien vit son statut. Au départ était... un pacte avec le diable. «Si je deviens célèbre, je te revaudrai ça», raconte le bonhomme en voix off. Et depuis lors, il paie. Celui qui a battu des records de long...évité dans l'industrie du porno s'avère émouvant de fragilité quand il se souvient de l'autorisation explicite que lui accorda sa mère. Ou quand il évoque sa femme, ses fils, le fait de baiser des filles qui ont l'âge de ces derniers...

Autant que Rocco, c'est une facette de l'industrie du X qu'explore le doc de Demaizière et Teurlai. Avec ces nanas déjà expertes à 18 ans qui viennent se frotter à Rocco. Leur soumission fait parfois mal à regarder. Mais le discours d'actrices plus expérimentées remet en perspective la position de la femme dans l'imagerie du porno. Et puis il y a ce frère qui voudrait bien, mais qui peut point...

Ne vous privez pas des bonus du DVD. Une interview de Rocco souligne sa lucidité quant à «l'anormalité» des actes filmés et la nécessité de prendre des précautions. Excessif, Rocco, mais pas irresponsable.

«Rocco»

De Thierry Demaizière et Alban Teurlai.

Film: ***

Bonus: ***

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!