Energie atomique: Le site de stockage des déchets radioactifs est prévu au nord de Zurich

Publié

Energie atomiqueLe site de stockage des déchets radioactifs est prévu au nord de Zurich

Les riverains ont été avertis ce samedi alors que la communication officielle est prévue lundi. Le choix, près de la commune de Stadel, est inattendu et provoque déjà de vives réactions.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Franziska Scheidegger

Il restait trois sites potentiels sur la liste de la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) pour enterrer en profondeur les déchets radioactifs des centrales nucléaires suisses. La recommandation de la Nagra a fuité avant l’heure. Les habitants de la région nord des Lägern, près de la commune de Stadel, ont été avertis ce samedi. Durant la procédure, le site de Zurich nord-est semblait toutefois plus approprié.

Les réactions ne se sont donc pas fait attendre. «La Nagra a manifestement évalué les critères différemment au milieu du processus», soupçonne Astrid Andermatt dans le «Tages-Anzeiger». Selon cette ancienne députée socialiste, engagée depuis des années dans une association d’opposants à ce projet dans la région de Lägern, la procédure n’est pas sérieuse.

Agricultrice de la région, Ramona Keller a tout autant de mal à comprendre cette décision. Des infrastructures du dépôt doivent être construites sur ses terres. «La situation me semble encore irréelle, nous devons probablement quitter la ferme», déclare-t-elle. On ne peut pas vivre avec un tel dépôt dans son jardin, déplore l’agricultrice.

Les prix de l’immobilier vont chuter

Pour les personnes concernées, la question principale est de savoir comment elles seront indemnisées. Si le début des travaux n’est pas prévu avant dix ans, les prix des terrains devraient chuter rapidement. La députée Verte zurichoise Wilma Willi, qui possède une maison à proximité du site concerné est inquiète: «La Suisse ne doit pas nous laisser seuls face à cette situation.»

En Suisse, des déchets radioactifs sont produits depuis plus de 50 ans dans les centrales, et sont gérés par la Nagra, fondée en 1972 par les exploitants des centrales nucléaires et la Confédération. Pour l’instant, ils sont dans un «dépôt intermédiaire» à Würenlingen, à environ 15 km de l’Allemagne.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l’essentiel des infos de la journée.

(jba)

Ton opinion

57 commentaires